Edito: des mesures de déconfinement pour tous, pas juste pour une niche

Edito: des mesures de déconfinement pour tous, pas juste pour une niche

La population, mais pas que, puisque nombreux sont les secteurs d’activités, au ralenti voire à l’arrêt complet, à réclamer eux aussi des assouplissements ou des réouvertures. Rien de plus légitime au regard du contexte sanitaire stabilisé dans notre pays, même si les spécialistes plaident pour encore un peu de patience. Là aussi, rien de plus légitime dans leur chef. La balance coûts/bénéfices sera subtile à trouver pour le prochain comité de concertation prévu vendredi.

Mais une chose est certaine : c’est bien à l’ensemble de la population qu’il faudra penser. Nous ne parlons pas ici des professionnels, mais « des gens ». Certains font ainsi de la fin de l’interdiction de voyager une priorité, mettant en avant la liberté individuelle de circuler, de se déplacer. Fort bien. Mais il faut aussi avoir le courage d’interroger le pourquoi d’une telle priorité politique. Partir à la montagne ou aller à sa seconde résidence est quelque chose qui revient en boucle. Mais est-ce là quelque chose que peuvent se permettre l’ensemble des Belges ? Peut-on honnêtement prétendre que c’est « la » grande priorité des gens ? Clairement, non. Oui, cela ferait plaisir à une petite partie de la population. Et, en toute sincérité avec vous, à moi aussi. Mais c’est à l’ensemble qu’il faut songer et pour cet ensemble qu’il faut agir. Les citoyens dont les difficultés socio-économiques sont importantes, et impactent leur quotidien, ne peuvent être des laisser pour compte.

Il ne faut pas que le déconfinement progressif et partiel ne soit qu’en faveur d’une niche. C’est une question de bon sens, mais aussi et surtout d’égalité et d’équité entre tous.

Notre sélection vidéo
Aussi en LIEGE VILLE