Vacciner plus de monde et plus vite doit être la seule priorité

Vacciner plus de monde et plus vite doit être la seule priorité

Les voyants sont au rouge. On peut toujours discuter tant qu’on veut, mais on ne peut fermer les yeux sur la réalité. Contaminations, hospitalisations et occupation des soins intensifs augmentent. Les clusters se développent à l’école et au travail. Petite parenthèse : c’est à se demander pourquoi la vaccination des enseignants n’est pas prioritaire au regard de l’importance de laisser les établissements ouverts. Autant d’éléments qui ont amené à de nouvelles mesures relativement « light » par rapport à ce que l’on aurait pu attendre. L’objectif est clair, cesser la hausse pour rester sur un plateau, avec comme objectif de tenir – ou du moins tenter de le faire – le calendrier prévu des assouplissements et particulièrement la réouverture de l’Horeca attendue tant par les professionnels que le grand public.

Mais le vrai salut passera uniquement par la vaccination. Un million de Belges ont déjà reçu leur première dose. Fort bien. Mais on doit vacciner, vacciner et encore vacciner. Plus et plus rapidement. Aujourd’hui, le rythme est trop lent. Tout est trop cadenassé au niveau des catégories-cibles. Sans parler des problèmes à n’en plus finir en ce qui concerne la réception des convocations. Car le constat est là : il n’y a aucune file dans les centres de vaccination. Ni dans les gros (comme Bierset), ni dans ceux de proximité. Sans parler des personnes qui ne viennent pas aux rendez-vous.

Plusieurs cas nous sont revenus de jeunes et de jeunes adultes qui se présentent spontanément à certains centres – comme celui du centre-ville de Liège En Feronstrée, par exemple. Beaucoup – mais pas tous – ont pu se faire vacciner s’il restait des doses. Sans être convoqué, sans être prioritaire, sans avoir de comorbidité. Et alors, serait-on tenté d’écrire ? Au final, où est le problème ? L’important n’est-il pas, si on prend un peu de hauteur, de vacciner un maximum de monde en un minimum de temps si, et seulement si, il y a des possibilités ? Bien sûr que si. Ce n’est qu’ainsi que l’horizon d’un certain retour à la vie ne s’obscurcira pas.

Notre sélection vidéo
Aussi en REGION LIEGEOISE