L’incohérence politique et le risque d’un schisme au sein de la population

L’incohérence politique et le risque d’un schisme au sein de la population

L’adhésion aux mesures sanitaires a du plomb dans l’aile. Une partie de plus en plus importante de la population a des difficultés à comprendre les décisions et, surtout, à les respecter. C’est particulièrement vrai en région liégeoise. On l’a vu ces dernières semaines - a fortiori quand la météo est de la partie -, les rassemblements festifs ont tendance à se multiplier. Il y a tout d’abord eu les fêtes « de jeunes » au parc de la Boverie plusieurs jours d’affilée. Ensuite c’est du côté d’Esneux et de Tilff que les opérations qui se disaient « take away » de l’horeca local ont fini en rassemblements festifs géants avec des centaines de personnes, dont énormément de gens « dans la vie active ». On peut rajouter à cela la fête au kiosque d’Avroy et, dernièrement, celle de ce dimanche, à nouveau à la Boverie. Les exemples se multiplient semaine après semaine.

Mais ce que traduisent surtout des attroupements massifs - on parle de plusieurs centaines voire de milliers de personnes -, c’est qu’un schisme complet est né au sein de la population. Il suffit de discuter avec ses proches, de regarder çà et là les réactions pour constater qu’un clivage bien réel existe entre les tenants de la ligne « On doit recommencer à vivre, on ne doit pas nous priver de nos libertés » et ceux du « Quelle honte ! On se prive de tout, on respecte les mesures pour que d’autres les bafouent. Il faut qu’ils se retrouvent aux soins intensifs pour comprendre ! ».

C’est peut-être là, au final, que se trouve le plus grand danger pour notre société, pour notre vivre-ensemble : avoir deux blocs qui se font face et qui ne savent plus dialoguer, tant les incompréhensions entre eux sont grandes. Prenons garde, dès lors, à ne pas nous monter les uns contre les autres. Prenons le temps d’écouter les revendications des uns et de respecter les craintes des autres.

Ce qui est par contre sûr, c’est que l’incohérence politique ne peut qu’envenimer une situation déjà tendue. Coller un p.-v. Covid pour non-respect des mesures à huit personnes qui font un barbecue dans un jardin, mais laisser durant des heures 1.000 autres danser, sans même un masque est, disons-le clairement, d’une absurdité complète.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Esneux (prov. de Liège)Tilff (c.f. Esneux)
Notre sélection vidéo
Aussi en REGION LIEGEOISE