Coronavirus: l’Allemagne assouplit les règles de quarantaine pour les voyageurs

Coronavirus: l’Allemagne assouplit les règles de quarantaine pour les voyageurs

Le décret adopté par le gouvernement d’Angela Merkel permettra de passer ses vacances dans des lieux de villégiature appréciés tels que l’Espagne, l’Italie ou la Grèce sans avoir à observer une quarantaine de retour en Allemagne, à condition de présenter un test PCR négatif récent, d’être totalement vacciné contre le coronavirus ou considéré comme guéri.

La mesure concerne les pays dit « à risque » dans le classement des autorités sanitaires, c’est-à-dire où le taux d’incidence dépasse 50 cas d’infections pour 100.000 habitants sur sept jours. Jusqu’ici, les voyageurs revenant de ces zones devaient rester chez eux pendant 10 jours, une période qui pouvait être réduite à 5 jours sur présentation d’un test négatif. En Belgique, l’incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, atteignait 365,3 (mais celle-ci est calculée sur 14 jours et non sept), selon les chiffres actualisés mercredi de l’Institut de santé publique Sciensano.

Les voyageurs de retour d’une zone à haute incidence, dont le seuil dépasse 200 sur sept jours, comme la France par exemple, pourront eux réduire leur isolement à cinq jours, sur présentation d’un test négatif.

« C’est une excellente nouvelle et un signe de confiance », a réagi Norbert Fiebig, président de l’association allemande DRV qui représente l’industrie du tourisme. « Plus rien ne pourra empêcher les vacances en Méditerranée auxquelles tant de gens aspirent », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Ces mesures ne s’appliquent pas, en revanche, pour les destinations où sévissent les variants du coronavirus, comme l’Inde ou le Brésil.

Les assouplissements interviennent alors que la campagne de vaccination s’accélère en Allemagne. Plus de 33 % de la population adulte a reçu au moins une première dose de vaccin anti-Covid-19, selon les derniers chiffres de l’institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI).

Le pays paraît également en bonne voie d’endiguer la troisième vague de la pandémie. « Les cas d’infections baissent », de même que la pression sur les services de soins intensifs, « tout va dans la bonne direction », a jugé M. Spahn.

Dans plusieurs zones du pays où le taux d’incidence est passé sous le seuil de 100 permettant un assouplissement des restrictions, des terrasses de restaurant, des musées, des magasins jugés non essentiels et des hébergements touristiques ont rouvert. Si l’incidence reste stable, la ville de Berlin espère également procéder à des réouvertures en milieu de semaine prochaine.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde