L’adjoint du Standard Patrick Asselman se confie: «Leye fera une grande carrière!»

Vidéo
L’adjoint du Standard Patrick Asselman se confie: «Leye fera une grande carrière!»
Photo News

Même s’il est moins connu que l’ancien défenseur liégeois, le second cité n’en est pas moins important, loin de là. Après une belle petite carrière d’attaquant, qui l’a vu arpenter les terrains belges et portugais de 1988 à 2004 (107 rencontres disputées au Standard entre 1990 et 1994, pour 31 buts plantés), l’ancien Malinois s’est reconverti comme entraîneur. Bornem, RC Malines, Tournai, l’ancien buteur a dirigé plusieurs équipes, sans réellement convaincre dans la peau de coach principal. C’est plutôt comme adjoint (à Dender puis, quelques années plus tard à OHL) ou comme analyste vidéo (au sein du centre de formation anderlechtois) qu’il a su montrer ses qualités.

Qualités qui l’amèneront jusqu’au Standard, où Michel Preud’homme a fait appel à lui pour intégrer son staff en tant qu’analyste vidéo, en 2018. Poste qu’il ne quittera plus, puisqu’il le cumule désormais avec la fonction d’adjoint aux côtés de Mbaye Leye. « C’est une bonne chose de combiner les deux », raconte-t-il dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux du club principautaire. « Ça me permet de transmettre bien plus facilement mes analyses vidéos aux joueurs, car j’ai beaucoup plus de contacts avec eux. En plus de ces analyses, je dois soutenir le T1 dans son travail au quotidien, dans toutes les décisions qu’il prend. »

Et, à écouter le coach sénégalais, il le fait plutôt bien. Jamais avare de compliments pour son collègue, Mbaye Leye semble heureux du travail abattu par le Belge. Preuve que la relation entre les deux hommes se déroule on ne peut mieux. « Ça se passe très bien », expose Patrick Asselman. « On s’est connu la saison passée, quand j’étais analyste vidéo et lui adjoint. On se connaissait juste de nom, on ne s’était jamais rencontrés. Mais ça a très vite collé entre nous. Il y a directement eu un déclic, parce qu’on partage la même vision du football et, plus globalement, de la vie. On n’a pas le même caractère, mais ça, c’est un point fort. On parle, on discute beaucoup et, surtout, on se respecte énormément. »

Forcément, de par son poste, l’ancien Rouche peut analyser au quotidien le travail de son collègue. Pour avoir côtoyé plusieurs coaches renommés dans sa carrière de joueur (Georg Kessler, Arie Haan, René Vandereycken…) ou d’adjoint (Johan Boskamp, Emilio Ferrera ou encore Jacky Mathijssen), Patrick Asselman sait ce qu’il faut pour réussir dans ce métier. Et, selon lui, le Sénégalais est promis à un bel avenir. « Je suis sûr que Mbaye va faire une très grande carrière comme coach car il a une très bonne vision de ce qu’il veut pour son équipe, il identifie très rapidement ce qui ne va pas et il est très clair dans ce qu’il dit à ses joueurs. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bornem (prov. d'Anvers)Malines (prov. d'Anvers)Tournai (Hainaut)

Foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard