Tubize: publication du recueil «Lettres aux Poilus et à leurs proches»

Le Centre culturel de Tubize a eu l’idée de lancer en septembre 2020, en plein cœur de la pandémie qui frappe l’Europe et le monde depuis 2019, un projet créatif participatif invitant la population à écrire à ses ancêtres, réels ou fictifs, afin de documenter deux périodes : 1914-1920 et 2020.

Le principe de cette initiative ? Écrire une lettre ou une carte à des personnes ayant vécu la Première Guerre mondiale pour leur parler de notre époque. Cette idée, qui au premier abord peut paraître insolite, avait pour objectif d’amener les participants à s’interroger sur notre société et son évolution.

« Les participants peuvent choisir entre deux façons de participer. Soit, ils décident d’écrire une lettre adressée à leurs ancêtres, soit ils choisissent un destinataire fictif. Il peut s’agir alors d’une infirmière, d’un soldat… Dans ce cas, ils sont amenés à faire des recherches historiques sur un métier, le contexte dans lequel on l’exerçait », nous confiait Sylvia Pigarella, animatrice du Centre culturel, en octobre dernier.

47 textes

Aujourd’hui, le projet s’est concrétisé, avec le concours de la Province du Brabant wallon, et donne lieu à un recueil de 47 textes décrits comme « un élan de confidences apaisant dans le contexte de 2020 ». Quelques lettres présentent des faits historiques, mais la situation exceptionnelle causée par le coronavirus l’a emporté sur les autres sujets de société, faisant aussi de ce recueil une « photographie » de 2020.

Et ce recueil a pu bénéficier du concours de l’historien français Jean-Pierre Guéno, qui l’on doit la série de livres Paroles de… dont l’incontournable Paroles de Poilus, qui en a rédigé la préface.

Pour accompagner la publication de ces lettres, deux comédiens liés au BW, Isabelle De Hertogh et Benoît Strulus, ont lu une sélection de 12 textes représentatifs du recueil. Ils peuvent être découverts sur la chaîne YouTube du Centre culturel de Tubize.

Bientôt une expo

Une exposition devrait également se matérialiser à l’automne prochain pour mettre en évidence les découvertes réalisées dans le cadre du projet.

« Nous sommes partis à la découverte des Tubiziens appelés sous les drapeaux durant la Grande Guerre et avons aussi suivi des pistes de faits et anecdotes locales que nous avons envie de partager avec le public en automne prochain, lors d’une exposition. Une partie de cette exposition présentera également les lettres et cartes postales manuscrites originales du recueil ‘Lettres aux poilus et à leurs proches’ », note Sylvia Pigarella.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW