Chasse à l’homme en Flandre: fermeture du parc national des Hoge Kempen

Chasse à l’homme en Flandre: fermeture du parc national des Hoge Kempen
Belga

L’exploitant de l’établissement horeca « de Salamander » à Maasmechelelen, une des portes d’entrée au parc national, a confirmé vers 14h00 que le parc fermait. Il a expliqué qu’il avait été informé par téléphone par la police que la réserve naturelle devenait interdite aux cyclistes, piétons et amateurs de loisirs. Le parking très fréquenté de l’établissement s’est vidé entretemps.

La commune de Maasmechelen a aussi publié sur les réseaux sociaux un message avertissant que le parc est fermé au public par mesure de précaution en raison de la menace actuelle. Il est interdit d’y entrer. Les personnes qui se trouvent dans la zone sont priées de suivre les directives de la police.

Depuis mardi après-midi, les autorités recherchent un militaire qui serait lourdement armé et a menacé de s’en prendre aux structures de l’État et à plusieurs personnalités, dont Marc Van Ranst, qu’il avait déjà menacé par le passé.

L’individu, qui figure sur la liste des terroristes et extrémistes de l’Ocam, en raison de ses sympathies avec l’extrême droite, n’a plus été vu depuis lundi matin, lorsqu’il a quitté son domicile situé à Dilsen-Stokkem et s’est rendu au travail, selon un avis de recherche diffusé par la police fédérale.

Mardi soir, sa voiture a été retrouvée dans les bois de Dilser. Plusieurs armes lourdes ont été découvertes dans son véhicule, a signalé le parquet fédéral. Ces bois sont à nouveau survolés par un hélicoptère de la police fédérale mercredi après-midi, a constaté un correspondant de Belga sur place.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers