Messancy: l’hypermarché Cora se lance dans les vêtements de seconde main

Les clients peuvent aussi revendre leurs vêtements.
Les clients peuvent aussi revendre leurs vêtements. - Julienpohl.be

Sensible aux enjeux sociétaux liés à la consommation, Cora prend ses responsabilités et propose une alternative plus verte à ses clients.

Après un partenariat réussi avec Cash Converters pour proposer des articles multimédia, informatiques ou électroménagers d’occasion, Cora poursuit ce développement et se lance dans le textile de seconde main. Ainsi, l’enseigne est la première du secteur de la grande distribution belge à franchir ce pas en créant des corners appelés « Mon dressing d’occasion(s) » dans tous ses magasins, dont celui de Messancy.

Pour mettre ce nouveau concept en place, Cora collabore depuis plusieurs mois avec Patatam, une entreprise basque, leader européen du traitement de la seconde main depuis 2013. L’atout de cette plateforme est d’assurer la collecte, le tri et la valorisation des vêtements dont les consommateurs se séparent.

Un prix unique

Depuis fin mars dernier, les clients peuvent désormais se rendre dans « Mon dressing d’occasion(s) » pour acheter des vêtements femme ou enfant en seconde main. Le corner est balisé et situé à proximité du rayon textile classique ou de l’espace essayage.

Dans « Mon dressing d’occasion(s) », le prix est unique selon le type d’articles (3€ pour un top, 8€ pour une robe ou un jeans… ». Une façon pour les clients de s’y retrouver facilement et pour l’étiquetage d’être réalisé plus rapidement. Le paiement se fait en caisse, comme d’habitude.

Pour vendre ses vêtements, il suffit de télécharger l’application (Mon dressing d’occasion(s) ou de s’inscrire sur le site web (www.mondressingcora.com) et de suivre la procédure en ligne.

Des sacs spécifiques sont prévus dans les magasins pour la collecte des vêtements. Les clients reçoivent alors 5€ sur leur carte Cora par sac rempli de vêtements propres et en bon état.

Patatam effectue ensuite un contrôle qualité avant de les remettre en vente.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Messancy (prov. de Luxembourg)
Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG