Vielsalm: verbalisés le vendredi pour une lockdown party, des Verviétois récidivent

Tous les participants à la fête ont été verbalisés.
Tous les participants à la fête ont été verbalisés. - Pexels

Les amendes pour une lockdown party peuvent faire très mal au portefeuille. Manifestement, les Verviétois qui sont venus faire la fête ce week-end en province de Luxembourg avaient prévu un budget pour les verbalisations. En effet, vendredi soir, la police intervient dans la nuit dans un gîte à Vielsalm. Au total, plus d’une cinquantaine de personnes sont sur les lieux pour passer un bon moment.

Les fêtards refusent d’abord d’ouvrir aux policiers. Ceux-ci annoncent alors, sur base de l’autorisation du parquet, qu’ils vont rentrer de force. Les jeunes finissent alors par ouvrir et la police met fin à la fête dans le calme. Une quinzaine de fêtards avaient essayé de s’enfuir dans les rues à l’arrivée de la police, mais ils ont été rattrapés.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les voisins de ce gîte sont à nouveau dérangés par le bruit. La police intervient donc à nouveau, aux alentours de 5 heures du matin ! Il n’y avait plus 50 fêtards, mais 25 ! Sauf que cette fois, les participants avaient caché les voitures dans tout le village, pour ne pas être repérés.

Si l’anecdote peut prêter à sourire, la suite devrait être beaucoup moins drôle pour ceux qui auront fait le grand chelem en festoyant le vendredi et le samedi. Ils seront plus que probablement poursuivis par le parquet et devront s’expliquer dans les prochaines semaines devant la justice. « Cela dépendra de la section covid du parquet, qui a reçu tous les procès-verbaux de vendredi et de samedi et va analyser tous les dossiers de ces fêtards pour voir si ce sont leurs deux seuls faits du genre ou s’il y a récidive », indique la magistrate de garde au parquet. En fonction de leurs antécédents, il y aura soit une amende, soit une citation à comparaître devant le tribunal.

S’ils s’en sortent seulement avec une amende à payer, la note sera tout de même salée puisque les sanctions vont de 250 à 750 euros pour les participants et de 750 à 4.000 euros pour les organisateurs. Tout cela à multiplier par deux pour les 25 jeunes qui ont pris part aux deux soirées.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Vielsalm (prov. de Luxembourg)province de Luxembourg
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers