Des conséquences diamétralement opposées pour les «Publifinards»

Des conséquences diamétralement opposées pour les «Publifinards»

Alors que c’est plutôt Nethys qui a cristallisé toutes les attentions depuis deux ans maintenant via les multiples excès de ses anciens dirigeants, on a tendance à oublier que le volet judiciaire de l’affaire des comités de secteur de sa maison-mère Publifin (devenue aujourd’hui Enodia), n’est guère terminé.

Des dizaines d’élus de tous bords politiques étaient inquiétés, soit car ils étaient membres desdits comités de secteur – où l’on touchait des sommes faramineuses pour ne quasiment rien faire, pour à peine quelques réunions par an –, soit parce qu’ils siégeaient au sein même du conseil d’administration. En gros, l’appareil judiciaire liégeois visait ceux qui avaient touché comme ceux qui savaient mais n’ont rien dit.

Aujourd’hui, nous sommes toutefois à un tournant. Car les principaux intéressés ont été mis à rude épreuve. Certains se sont retirés de la politique, il a fallu rembourser l’intercommunale en tant que telle, mais aussi, pour la plupart, payer une transaction financière qui était proposée par le parquet général en vue d’éviter un procès. Seuls sept ont résisté, estimant n’avoir rien à cacher et souhaitant s’exprimer publiquement. Ces sept-là ont gagné la première manche en étant acquittés, mais c’est un nouveau procès qui va démarrer. N’empêche que si cela devait à nouveau se solder par un acquittement, il y aurait un fossé – et même un canyon – entre les conséquences subies par les uns et les autres : certains auront payé (financièrement et politiquement), d’autres n’auront potentiellement ni l’un, ni l’autre.

Quoi qu’il en soit, ne soyons pas dupes. Ces sept personnes ne sont pas mouillées dans cette affaire de la même manière. Certains siégeaient à de multiples niveaux au sein de l’intercommunale, étant en contact rapproché avec André Gilles ou encore Stéphane Moreau – on pense ici à Georges Pire ou encore Pierre Stassart –, alors d’autres « petits élus locaux » n’étaient même pas membres des fameux comités de secteur…

Notre sélection vidéo
Aussi en REGION LIEGEOISE