Un chevreuil coincé dans un jardin de l’avenue Achille Sonck à Hannut

Le chevreuil a été endormi afin d’être plus facilement capturé.
Le chevreuil a été endormi afin d’être plus facilement capturé. - DR

Il était près de 23h, ce vendredi lorsque les pompiers de Hannut ont été appelés avenue Achille Sonck pour un chevreuil coincé dans un jardin privé. Une équipe d’Animal Rescue Team de Hesbaye est descendue sur place et a fait appel à un vétérinaire urgentiste de la sécurité civile afin de tranquilliser la bête. « L’animal montrait beaucoup de stress et nous avions peur qu’il fasse un arrêt cardiaque. Le vétérinaire a endormi le chevreuil afin que nous puissions le capturer. Il a ensuite été relâché en forêt à l’écart des habitations », explique Michael Robert, coordinateur de l’Animal Rescue Team de Hesbaye.

Même dans le centre de Liège !

Cette intervention n’est pas un cas isolé. L’ARTH remarque un pic au niveau des demandes d’intervention depuis cette année. « Même s’il n’y a pas de grandes forêts étendues, la Hesbaye comporte quand même de nombreux bosquets et petits bois. Mais sur le bord du Limbourg, aux frontières de la Hesbaye, il y a de grandes étendues de bois où les animaux peuvent se reproduire et la population augmente ».

En étant plus nombreux, les animaux partagent plus difficilement le territoire, ce qui explique le déplacement des gibiers dans des zones habitées ou dans les vergers. « À un moment donné, les jeunes sont rejetés du groupe et s’éloignent pour aller ailleurs. Les animaux cherchent un nouvel espace et se retrouvent un peu partout, sur les routes et dans les jardins ».

La recherche d’un nouveau territoire est plus compliquée en cette période de crise sanitaire. « Beaucoup de gens sont retournés vers la nature et les bois. Il y a beaucoup plus de monde qui fait du VTT, de la course à pied ou qui promène son chien et cela perturbe la faune. Tous ces éléments font que les gibiers sortent des bois. On en a même retrouvé dans le centre de Liège ! Et ce n’est pas un hasard si on intervient davantage pour des heurts d’animaux », ajoute le coordinateur.

Que faire en cas d’animal dans son jardin ?

Si vous observez un gibier proche d’une habitation ou si l’un de ceux-ci est coincé dans votre jardin, les services à contacter sont différents. « Si le citoyen est face à un animal en détresse dans son jardin et que l’animal est coincé, se montre agressif ou qu’il présente un danger pour lui lui-même ou pour l’homme, il peut directement contacter les pompiers au 112. »

Autre cas de figure soulevé par notre expert : si vous avez observé l’animal au loin ou si un animal a été renversé sur le bord de la route, il faut contacter la DNF (Département Nature et Forêt) au numéro 1718.

A.R.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers