L’UCLouvain booste l’esprit critique des étudiants avec des cours factices

Deux professeurs de l’UCLouvain ont organisé un cours factice de management présentant de fausses données et des arguments fallacieux. Photo prétexte.
Deux professeurs de l’UCLouvain ont organisé un cours factice de management présentant de fausses données et des arguments fallacieux. Photo prétexte. - UCLouvain

L’expérience était osée et radicale. Pour éveiller le sens critique de leurs étudiants, les professeurs UCLouvain Laurent Taskin (Louvain School of Management) et Thibault Philippette (École de communication) ont conçu un dispositif d’apprentissage innovant et interpellant.

Concrètement, les professeurs UCLouvain ont organisé un dispositif pédagogique particulier du cours « Perspectives critiques en management », pour les BAC 2 en économie et gestion de l’UCLouvain. Le dispositif a démarré par un faux cours présentant un certain modèle d’entreprise et ses pratiques d’organisation du travail et de management. L’exposé faisait appel à des arguments fallacieux pour expliquer la success story de l’entreprise, notamment en matière de discrimination, comme « les jeunes mères sont plus tolérantes au bruit sur les open spaces » ou « les Asiatiques sont plus performants ».

Les professeurs ont ensuite organisé un débriefing et des discussions avec les étudiants. Ils ont déconstruit tous les arguments et la manière dont ils étaient soutenus par des sources parfois peu scientifiques.

Des réactions filmées et analysées

Les réactions des étudiants ont été filmées et analysées à des fins pédagogiques. « Nous avons constaté que si certains étaient étonnés voire choqués par les contenus partagés, très peu se sont exprimés et ont manifesté leur gêne. Cela confirme l’utilité de ce type de cours qui équipe les étudiants à cette prise de position contradictoire », explique Laurent Taskin.

« Le but était de démontrer que même dans un cadre contraignant, il est possible et certainement nécessaire de développer une lecture critique de la situation et qu’une pédagogie par le débat peut naître d’un dialogue constructif et respectueux entre professeurs et étudiants », ajoute Thibault Philippette.

L’objectif de cette expérience est de sensibiliser les étudiants à la nécessité d’adopter un esprit critique. Les amener à s’interroger par rapport à des dérives potentielles souvent subtilement amenées dans les manières de gérer le travail et de communiquer. Bref, leur donner des clés pour remettre en question ce qui semble « aller de soi ».

Un module destiné à tous

La capacité de développer une analyse critique des faits et des discours fait partie des connaissances de base à l’Université. « La formation d’esprits critiques tient aussi de notre capacité à former à des cadres de référence pluriels, mais aussi, au sein de chaque discipline, à des perspectives de recherche qui permettent de remettre en question ce qui est considéré pour acquit. C’est notre responsabilité en tant qu’universitaires et c’est aussi une demande des étudiants », glisse le professeur.

Ce cours a été construit comme un module, destiné à évoluer, selon les matières. L’objectif des deux professeurs UCLouvain est de mettre ce module à disposition des enseignants, de l’UCLouvain et d’ailleurs, et de développer un outil interactif de formation à l’esprit critique, accessible au plus grand nombre.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Louvain (Brabant flamand)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW