Le sprinteur qatarien Abdalelah Haroun meurt à 24 ans dans un accident de la route

Reuters
Reuters

Le sprinteur qatarien Abdalelah Haroun, médaillé de bronze sur 400 m aux Championnats du monde d’athlétisme en 2017, est décédé samedi dans un accident de la route à l’âge de 24 ans, a annoncé la fédération qatarienne.

« Haroun est mort dans un accident de voiture à Doha », a déclaré le secrétaire général de la fédération, Mohammed Issa al-Fadala, à l’AFP.

« Il suivait un programme de récupération après une blessure pour tenter de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo », a-t-il ajouté. « Le sport qatarien et l’athlétisme d’une manière générale ont perdu un héros. »

Haroun, d’origine soudanaise, avait été naturalisé qatarien et avait représenté l’émirat pour la première fois en 2015.

Deux ans plus tard, il avait remporté la médaille de bronze sur 400 m aux Mondiaux d’athlétisme de Londres, derrière le Sud-Africain Wayde van Niekerk et le Bahaméen Steven Gardiner. Il avait également décroché l’argent aux Championnats du monde en salle en 2016 à Portland et l’or aux Jeux asiatiques de 2018.

Aussi en Athlétisme