Le corps sans vie d’Emmanuel Meeûs, 62 ans, a été retrouvé

Le corps sans vie d’Emmanuel Meeûs, 62 ans, a été retrouvé
Gauthier Descamps

Alors qu’il effectuait des travaux d’élagage dans sa propriété le long de la rue de Bornival, Emmanuel Meeûs, 62 ans, a chuté de son échelle et s’est retrouvé dans le cours d’eau bordant son jardin.

Malheureusement, ce mardi matin, on apprend que le corps sans vie du sexagénaire a été retrouvé dans le canal Bruxelles-Charleroi. La famille est sur place. De nombreux voisins, visiblement chamboulés, sont également présents tout comme le bourgmestre.

Gauthier Descamps

Emportée par les flots, la victime avait disparu dans le réseau d’égouttage. D’importantes recherches avaient été entreprises depuis lors et c’est ce mardi matin que les plongeurs ont fait la terrible découverte.

Gauthier Descamps
Gauthier Descamps

Un personnage «qui parle avec son cœur»

Un personnage «qui parle avec son cœur»

Les témoignages que nous avons recueillis vont dans le même sens : Emmanuel Meeûs, 62 ans, est un personnage attachant. Une personnalité aussi qui n’a pas hésité à changer de vie pour faire ce en quoi il croyait.

Il a d’abord emprunté une voie classique : graduat en administration et gestion des ressources humaines à l’Ephec puis licence en Science du travail décrochée en 1989 à l’UCL.

Il travaille deux ans comme adjoint à la direction dans une grosse boîte d’informatique. Une belle place… qu’il finit par quitter.

Il change de vie

« Il a eu un cheminement classique puis il a tout laissé tomber car il n’était plus en harmonie avec ce monde-là », témoigne l’une de ses connaissances. « Il a changé de vie et les cercles de pardon l’ont beaucoup aidé ».

Les cercles de pardon ? Rien à voir avec une église, une religion ou une secte. On est plutôt dans le spirituel et l’énergétique. Les cercles de pardon nous viennent du Franco-Suisse Olivier Clerc, qui a traduit les ouvrages de Don Miguel Ruiz, auteur mexicain du best-seller « Les Quatre Accords toltèques » (plus de 4 millions d’exemplaires vendus). Un code de conduite vers le pardon.

Séduit par cette façon de se débarrasser de toute rancœur et de se libérer de toute aigreur, Emmanuel Meeûs devient animateur (il y en a 6 en Belgique) de l’un de ces cercles. Depuis près de 3 ans, il anime des ateliers à La Hulpe, à Braine… Un atelier dure 3 heures et réunit 10 personnes environ. Ça se passe dans des salles paroissiales ou dans des lieux où l’on pratique le yoga.

Sur son profil Facebook, on voit des photos d’Emmanuel Meeûs habillé en chevalier. C’était le 24 juin dernier. « Merci à Emmanuel qui, vêtu de la parure du Chevalier, a si bien incarné son personnage et fasciner les enfants. La magie était au rendez-vous… Les enfants en parlent encore », se souvient une participante sur Facebook. Cette animation faisait référence aux « 4 accords toltèques ».

Fondateur et gérant de Conscious Partners, M. Meeûs propose aussi des formations en entreprise. Formations où l’on prône la coopération plutôt que les jeux de pouvoir.

« Avant de s’installer à Ittre il y a un peu moins de 3 ans, M. Meeûs habitait à Braine-le-Comte où il a été très actif au sein du Service d’échange local », témoigne Guy Kotovitch, animateur d’un autre cercle du pardon. « Il est très actif dans le secteur social ». Le collectif, la permaculture, la coopération… sont des thèmes qui lui parlent.

« Emmanuel est quelqu’un de chaleureux, de très humain, très proche de la nature aussi, qui aime travailler au jardin ou à la coupe de bois. Il parle avec son cœur », témoigne une amie.

Emmanuel Meeûs a trois enfants âgés de 29, 33 et 37 ans et plusieurs petits-enfants.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers