Pepinster: on a entendu des cris sous les gravats, mais l’espoir semble s’être éteint

Vidéo
Les pompiers et la Protection civile ont dégagé patiemment les décombres.
Les pompiers et la Protection civile ont dégagé patiemment les décombres. - F.H.

L’opération de sauvetage a été lancée. Les opérations étaient en cours ce samedi soir dans le quartier de la rue du Duc et du Pont Walrand.

On a entendu des cris sous les gravats, confirmait le bourgmestre de Pepinster. Il s’agirait d’une ou deux voix. On les aurait entendues vers 19h.

Les pompiers ont participé aux recherches de survivants éventuels.
Les pompiers ont participé aux recherches de survivants éventuels. - F.H.

Vers 22h, Philippe Godin précisait que deux chiens avaient repéré quelque chose et marqué un endroit précis. Cela proviendrait d’un seul endroit, sur le site d’une des maisons déstabilisées par les torrents d’eau et qui avait fini par chuter.

Le quartier a été complètement dévasté.
Le quartier a été complètement dévasté. - F.H.

Des pompiers et une équipe de la Protection Civile étaient sur place. Toutes les grosses opérations de déblaiement étaient mises en veilleuse pour tenter de dégager sans les blesser d’éventuels survivants. « On opère délicatement », soulignait le mayeur.

Les recherches de survivants ont débuté en début de soirée.
Les recherches de survivants ont débuté en début de soirée. - F.H.

Mais peu avant minuit, l’espoir paraissait très faible de retrouver quelqu’un en vie. On ne percevait plus de signe de vie, mais on n’avait pas encore atteint la personne qu’on pensait être sous les gravats, expliquait le bourgmestre, Philippe Godin. Les recherches devraient reprendre dès l’aube, ce dimanche.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Pepinster (prov. de Liège)
Aussi en Faits divers