Deux avions en provenance d’Islamabad attendus lundi matin à Melsbroek

Illustration
Illustration - Photonews

Environ 400 personnes devraient être ramenées ce lundi de la capitale afghane dans le cadre de l’opération « Red Kite » menée conjointement par la Défense, les Affaires étrangères et les services de l’immigration en vue de ramener des Belges et leurs ayant droits ainsi que des personnes actives dans des ONG de l’Afghanistan, pays passé sous la coupe du régime islamiste des Talibans.

Les premiers passagers ont été emmenés directement dans des bus sous escorte policière vers la caserne militaire de Peutie pour des contrôles d’identité et médicaux, dont un test PCR pour le Covid-19. Ils seront ensuite répartis en fonction de leur statut. La Sûreté de l’État et le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS- militaire) effectueront également des contrôles.

Quatre vols d’évacuation entre Kaboul et Islamabad opérés par des avions de la Défense belge sont par ailleurs prévus ce lundi.

La Défense avait annoncé ces vols sur son compte Twitter. Ils transportent des personnes évacuées d’Afghanistan.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Melsbroek (c.f. Steenokkerzeel)Peutie (c.f. Vilvorde)
Aussi en Monde