Piqué par une tique? Voici le conseil d’un spécialiste de la nature theutois

Ne la jetez pas après l’avoir ôtée!
Ne la jetez pas après l’avoir ôtée! - Illu. Isopix

Les tiques font peur car elles peuvent transmettre la maladie de Lyme ou borréliose de Lyme en cas de morsure. Le spécialiste de la nature Philippe Gason, de Theux, en a témoigné sur sa page Facebook dernièrement.

« Trois jours après sa dernière cueillette de champignons, Junior me demande de l’aider à le débarrasser d’une tique fichée dans son dos, sous l’épaule. Ô horreur ! Un monstre de 5 millimètres. Il y a bien longtemps que je n’avais plus vu une tique aussi grosse. Et tellement profondément ancrée que l’enlever ne fut pas une sinécure », écrit-il.

Car la famille a déjà fait l’expérience de la borréliose. « Junior connaît, hélas. Infecté après avoir gambadé dans le jardin (environ 50 % des morsures de tiques ont lieu dans les jardins) quand il avait 7 ans. Trois mois d’antibiothérapie et un suivi médical en neurologie pédiatrique. »

De cette expérience, il a acquis un réflexe bon à adopter par tout un chacun pour connaître la variation du nombre de cas et la répartition géographique. « Même si pour le moment il n’y a pas d’indication d’une augmentation de la borréliose de Lyme en Belgique, chaque année, plus de 10.000 patients consultent un médecin généraliste pour un érythème migrant. Il est donc important de continuer à sensibiliser la population à la prévention et à la détection rapide de morsures de tiques après une exposition éventuelle, tout en rappelant les bienfaits d’activités extérieures », fait savoir Sciensano.

Philippe Gason explique donc : « comme à chaque fois que j’enlève une tique, et pour la 48ème fois en quatre ans, je l’envoie, collée sur un carton avec un bout de scotch, après avoir répondu à un questionnaire en ligne et sans affranchissement, à l’institut scientifique belge de santé publique qui mène, depuis plusieurs années, une étude épidémiologique sur les tiques et la borréliose. Je ne peux que vous inciter à en faire autant si vous êtes confronté à ce problème. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Theux (prov. de Liège)
Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION