Mobilisation pour la propreté à Molenbeek!

Opération propreté.
Opération propreté. - A.L.

« Pour sauver la planète, Clean up and follow up ! », c’est le mot d’ordre donné par l’échevine de la Propreté publique Gloria Garcia Fernandez (LB), pour mobiliser ses troupes molenbeekoises.

Diverses actions variées sont organisées dans Molenbeek pour tous et toutes. Un camion compacteur, des gluttons et une balayeuse de la commune, sous la supervision d’agents expérimentés, seront accessibles au public et en particulier aux plus jeunes afin de réaliser un petit parcours-propreté et de prendre conscience de la difficulté du métier d’agent de la propreté.

Plusieurs stands seront organisés afin de développer des partenariats avec maisons de quartier, les associations, les collectivités et les entreprises de Molenbeek. Cette action permettra de comprendre l’importance du tri ou encore de s’inscrire aux différents groupes d’Alerte WhatsApp créés par les services de l’échevine.

La commune fera aussi appel aux personnes seules ou entre amis qui décideront de participer à la journée. Différents partenaires seront également présents pour récupérer certains types de déchets ramassés lors de cette journée, afin de pouvoir les intégrer dans des filières de recyclage ou de revalorisation.

Cette journée sera une nouvelle occasion pour prendre conscience qu’un petit geste à Molenbeek, comme ramasser des papiers à terre, multiplié à une échelle mondiale, peut devenir, en une journée, un grand mouvement pour l’environnement dans sa globalité.

« Cette journée ambitionne de créer du lien dans la commune, autour d’une action constructive aux enjeux pédagogiques, afin de répondre aux questions autour du tri, de la valorisation et de la dangerosité de certains déchets », explique l’échevine Gloria Garcia Fernandez. « Je souhaite encourager les petites collectivités, les actions de collaboration entre voisins, les ponts entre associations, les initiatives de sensibilisations… Tout ce qui peut rendre la commune de Molenbeek plus agréable et contribuer plus globalement au bien-être et vivre ensemble. »

Cette action ne doit pas s’arrêter à une seule journée par an. « Mon souhait est de continuer à mener une réflexion profonde autour de la prévention liée à la problématique de la malpropreté dans la commune », conclut l’échevine.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Molenbeek-Saint-Jean (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES