«Manque d’ambition, de vision»

5/10 Pour le groupe ENSEMBLE, le bilan de la majorité est pour le moins mitigé. Il y a du bon, et du nettement moins bon.

« Sans plan stratégique planifié, il est compliqué d’évaluer le travail d’une majorité qui gère plutôt au jour le jour. Côté positif, nous mentionnerons la gestion de la crise COVID et le dynamisme du nouveau Directeur Général », signale le conseiller Yves Guevar. « Mais, ils ne parviennent pas à compenser les grosses faiblesses de cette majorité. La mobilité est au point mort. Pour l’immobilier, « Une ville en vie » qui construit des dortoirs. Il n’y a pas de nouveau quartier humain, mais des logements inabordables. »

Ensemble pointe également une vision peu claire : « Sans partage de vision, tout se décide à huis clos en Collège, sans participation ni politique, ni citoyenne. »

Enfin, les conseillers d’Ensemble regrettent la polarisation des débats : « Les rapports de force sont préférés à l’écoute et aux décisions communes. »

5/10 « Un bilan satisfaisant, sans plus. Peut faire mieux, la gestion communale manque d’ambition », résument Martine Gaeremynck et André Drouart, coprésidents du groupe ECOLO.

Ils insistent particulièrement sur les améliorations à faire sur les politiques urbanistiques et environnementales

« Si la majorité a pu gérer la crise sanitaire correctement grâce, entre autres, à la grande solidarité des Brainoises et Brainois, les récentes inondations nous rappellent la nécessité de mener des politiques plus ambitieuses en matière environnementale et d’aménagement du territoire. La majorité doit, comme elle s’y était engagée, mettre un frein à la bétonisation de la ville et être plus à l’écoute de ses habitants. Il serait temps de mettre en place une vraie politique de participation citoyenne. La majorité doit aussi assurer plus de justice sociale. »

C.Lo.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Braine-le-Comte (Hainaut)