Suspect armé sur un campus: «SVP, n’en faites pas un Jürgen Conings»

Le suspect
Le suspect - D.R.

La police mène toujours une importante opération de recherche sur le campus courtraisien, après avoir reçu un appel jeudi matin. Un étudiant disait avoir vu un homme descendre d’un bus, à Vives, avec un objet ressemblant à une arme à feu.

Le parquet connaît l’identité de l’homme, mais il n’a pas encore été retrouvé. « Il n’y a jamais eu de menace concrète avec l’arme à feu », indique la division Courtrai du parquet de Flandre occidentale. « Sur la base de ces informations, la police est arrivée sur les lieux pour boucler le site et mettre en place un périmètre de sécurité. Aucune rue n’a été fermée pour l’instant, mais il est préférable d’éviter les environs. »

« S’il vous plaît, n’en faites pas un Jürgen Conings »

La famille du suspect, un jeune homme de 18 ans qui souffrirait de problèmes psychologiques, a témoigné chez nos confrères flamands du Nieuwsblad. « Il est un peu perdu en ce moment. […] Mais je ne pense pas qu’il fera quoi que ce soit. Ce n’est pas un mauvais garçon. Il est peut-être instable, mais à notre connaissance, il ne fait jamais de mal à personne. S’il vous plaît, n’en faites pas un Jürgen Conings », explique-t-elle.

« J’espère qu’il ne fera rien de mal et qu’il va se rendre »

« Nous n’avons aucune idée de l’endroit où il serait en ce moment. Aucune idée de pourquoi il a rejoint ce campus non plus. Autant que je sache, il n’a rien à voir avec ce campus. À propos de cette arme dont ils parlent, nous n’en avons aucune idée. Il n’a pas parlé d’armes à feu. […] On ne peut qu’espérer une bonne issue. J’espère qu’il ne fera rien de mal et qu’il va se rendre. »

Le suspect porte une veste à capuche bleu foncé avec une bande jaune, ainsi qu’un pantalon d’entraînement noir et des baskets.

Selon la VRT, la police craint que le suspect ne se soit déplacé à Waregem. Toutes les écoles du centre de la commune ont été fermées sur ordre du bourgmestre.

Aussi en Belgique