De Croo: «La gratuité n’existe pas, il y a toujours quelqu’un qui doit la payer»

De Croo: «La gratuité n’existe pas, il y a toujours quelqu’un qui doit la payer»

Dans le cadre de l’accord sur le budget fédéral, un budget de 208 millions d’euros est alloué pour l’extension du tarif social. Au quatrième trimestre 2021, un chèque énergie de 80 euros sera aussi déduit de la facture du million de ménages les plus précarisés, pour une enveloppe de 72 millions d’euros au total. Un choix qui étonne certaines personnes : pour eux, il faut être dans une situation vraiment précaire pour pouvoir bénéficier de cette aide.

Sur le plateau du RTL-Info 19h, Alexander De Croo s’est justifié sur un tel choix. « La gratuité n’existe pas. Il y a toujours quelqu’un qui doit la payer. Notre choix a été de cibler ceux qui en ont vraiment besoin. On avait le choix de donner à tout le monde un tout petit peu ou de dire ceux qui en ont vraiment besoin, ceux-là, on va les aider », a-t-il expliqué.

Notre sélection vidéo
Aussi en Politique