Près de 1.000 nouveaux arceaux pour les vélos sécuriseront les passages piétons

Illustration
Illustration - Photonews

Ce faisant, l’opérateur public de la mobilité entend faire d’une pierre deux coups en transformant en parkings pour vélos des emplacements de stationnement trop proches de passages piétons et induisant un « masque de visibilité ».

Les traversées sont le maillon faible des réseaux piétons, selon Bruxelles Mobilité. En effet, elles représentent à elles seules 46 piétons tués ou grièvement blessés chaque année. Or, la présence d’un obstacle à la visibilité joue un rôle dans 45 % des accidents de piétons qui utilisent des passages cloutés.

La réglementation interdit aujourd’hui de créer des aménagements qui entravent la visibilité à moins de cinq mètres d’une traversée. Il reste toutefois encore des emplacements de parking ne respectant pas cette règle : sur la chaussée de Charleroi (14 places de stationnement transformées) ; avenue Louise (41) ; chaussée de Louvain (12) ; chaussée de Waterloo (18) ; moyenne ceinture (11) ; avenue de Jette (30) et chaussée de Haecht (29).

Selon la ministre de la Mobilité, Elke Van den Brant (Groen), « ces aménagements représentent un win-win : nous améliorons la visibilité des traversées piétonnes, et donc la sécurité routière, tout en créant du stationnement vélo dans des quartiers où la demande est très importante. D’ici la fin de l’année, ce sont près de 1.000 arceaux vélos qui seront installés sur ces sept axes prioritaires ».

L’ASBL Heroes for Zero, qui promeut la sécurité routière à Bruxelles, encourage l’initiative mais elle estime que d’autres voiries devraient faire l’objet de la même intervention (dont la rue des Palais à Schaerbeek et l’avenue Albert à Forest).

Du côté de Bruxelles Mobilité il est prévu de poursuivre la démarche en 2022.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES