Conflit social chez Lidl: la réunion a abouti à un accord préliminaire

Conflit social chez Lidl: la réunion a abouti à un accord préliminaire
Belga / K. Desplenter

Le personnel est entré en grève la semaine passée pour protester contre la charge de travail, si bien que des dizaines de magasins étaient fermés au cours des jours passés dans le pays.

En vertu du protocole d’accord signé, les magasins fermés en raison de ces actions devraient rouvrir mardi à 14h00 au plus tard, de sorte à pouvoir remettre d’abord les filiales en ordre en matinée, a fait part la CNE à Belga. Le document sera présenté au personnel dans les jours qui viennent, toujours selon ce syndicat.

Voici les mesures décidées

Il est question d’injecter 42 heures supplémentaires de travail par semaine dans les magasins et de renforcer l’équipe volante déployée dans les magasins où le personnel est absent pour cause de maladie. En outre, un calendrier de négociations a été défini jusque fin mars 2022 pour poursuivre les discussions notamment sur la durée de travail, assure encore ce syndicat.

Pour dégager ce protocole d’accord, les négociations se sont prolongées tard dans la nuit entre les syndicats BBTK-Setca, ACV Puls-CNE et ACLVB-CGSLB et la direction de la chaine de supermarchés.

Pas de précipitation

Selon Jan De Weghe, secrétaire fédéral du syndicat socialiste BBTK, le fait que les négociations aient duré si longtemps prouve que les syndicats ne se sont pas mis d’accord « dans la précipitation ». « Nous avons appuyé autant que possible le signal des travailleurs que la charge de travail devait être réduite. Nous avons fait en sorte qu’il y ait de la main-d’oeuvre dans les magasins, que des collègues soient ajoutés et que les contrats soient réévalués », a-t-il confié à Belga.

« Les discussions d’aujourd’hui se sont déroulées dans un climat positif et les deux parties ont pu s’entendre, ce qui a conduit à un accord préliminaire sur une nouvelle convention collective de travail », a confirmé pour sa part l’enseigne dans un communiqué de presse diffusé dans la nuit.

Quant à la CGSLB, elle s’est dit satisfaite de l’accord. « Après cinq jours de grève, nos demandes syndicales ont enfin été entendues lors de cette réunion constructive. Par cet accord, la direction Lidl reconnait les difficultés que rencontre quotidiennement le personnel Lidl en magasins et y apportent enfin des solutions pour réduire la charge de travail », a souligné Vicky Hendrick, secrétaire permanente CGSLB.

La vie des travailleurs facilitée

Lidl précise que jusqu’au 30 juin 2022, il est garanti que chaque filiale bénéficie de « l’attribution de 14 heures contractuelles supplémentaires au nombre total actuel d’heures contractuelles nécessaires pour qu’à tout moment un planning puisse être réalisé pour garantir le temps nécessaire (= les heures actuelles incluant les 42h) dans la filiale ».

L’enseigne annonce aussi entre autres que l’équipe volante sera augmentée de 83 employés (de 140 à 223), que les tâches du personnel seront simplifiées et que de nouvelles initiatives visant à accélérer l’arrivée de nouveaux collègues verront le jour.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique