L’Exécutif des musulmans de Belgique ne veut plus des subsides fédéraux

L’Exécutif des musulmans de Belgique ne veut plus des subsides fédéraux
Belga / T. Roge

L’EMB reçoit chaque année 500.000 euros en frais de fonctionnement, mais les versements sont assortis des conditions, dont l’exécutif ne veut plus. « Ces 500.000 euros nous allons les trouver nous-mêmes. Nous ne sacrifierons pas notre autonomie », selon M. Üstün.

Le différend s’est creusé entre l’EMB et le ministre compétent Vincent Van Quickenborne (Open Vld). Ce dernier a annoncé il y a quelques semaines que la Sûreté de l’État se penchait sur l’organe. Il souhaite en outre un renouvellement approfondi de cet exécutif, au plus vite.

Vers de nouvelles élections

« Nous y sommes occupés », assure M. Üstün. « Nous savons aussi que notre mandat a expiré en mars 2020. Mais c’était en pleine pandémie de coronavirus quand les mosquées étaient fermées. Comment pouvions-nous organiser des élections ? En début d’année prochaine nos opérations de renouvellement seront prêtes. Nous nous dirigeons vers un plus petit exécutif et nous allons aussi imposer des conditions aux membres : qu’ils soient diplômés de l’enseignement supérieur et s’expriment bien en français ou néerlandais ».

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique