L’ambassadeur allemand en visite à l’Athénée de l’Air Pur de Seraing

L’ambassadeur allemand en visite à l’Athénée de l’Air Pur de Seraing
Facebook

Lors de cette visite, qui veut promouvoir la langue allemande dans l’enseignement francophone belge, des élèves de 6e primaire en immersion ont présenté un journal d’informations en allemand, dans lequel l’ambassadeur et le ministre-président ont eu un rôle à jouer.

Ces derniers se sont montrés impressionnés par la qualité du travail fourni par les élèves. «J’ai adoré cette présentation», s’est exclamé Martin Kotthaus à la fin de l’événement.

«L’objectif de cette semaine est de promouvoir l’apprentissage de la langue allemande à travers le pays. C’est une langue très importante pour l’économie (...) et la Belgique est un partenaire privilégié dans les échanges commerciaux», a-t-il poursuivi. «Nous sommes voisins directs, nous avons plus de 700 entreprises ici, en Belgique, et 90.000 employés.» De plus, «4,5% des touristes en Wallonie sont allemands», a-t-il rappelé.

Cela fait un peu plus d’une vingtaine d’années que l’école de l’Air Pur à Seraing propose un parcours d’immersion en allemand. Une centaine d’élèves participent cette année à ce programme en primaire, un nombre jugé encourageant. «Dans la filière non immersive, il y a par contre une perte du nombre d’élèves en allemand. On a d’ailleurs fermé l’option Allemand 1 cette année», a déploré le directeur de l’établissement, Frédéric Cools.

Une entrevue entre l’ambassadeur et Elio Di Rupo était prévue vendredi après-midi à Namur pour aborder le déclin de l’apprentissage de l’allemand dans les écoles belges.

Encourager les jeunes à apprendre davantage les langues constitue l’un des objectifs du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette dernière rendra d’ailleurs obligatoire l’apprentissage d’une deuxième langue dès la troisième primaire. «Que ce soit pour leur projet de vie, leurs projets professionnels ou l’emploi de demain, nous devons encore accentuer l’apprentissage des langues», a commenté Pierre-Yves Jeholet. «Il n’y a plus de frontières aujourd’hui, c’est important d’apprendre les langues», a insisté auprès des élèves de Seraing le ministre-président.

L’Athénée de Seraing fait également partie du réseau PASCH, qui regroupe 2.000 établissements qui entretiennent un lien particulier avec l’Allemagne dans 120 pays du monde. Seules trois écoles belges bénéficient de ce label, les deux autres étant situées à Arlon et Anvers. Ce statut leur permet de bénéficier de moyens supplémentaires (ordinateurs, livres ou encore excursion) en collaboration avec l’Institut Goethe, chargé de la promotion de la langue allemande. «Cette année, nous participons à l’envoi d’élèves à Berlin dans le cadre d’un festival de théâtre dédié à la jeunesse», a conclu l’ambassadeur.

Notre sélection vidéo
Aussi en REGION LIEGEOISE