L’arrière-petit-fils de Benito Mussolini convoqué avec l’équipe première de la Lazio

AFP
AFP

Romano Floriani Mussolini, l’arrière-petit-fils du dictateur italien, a été convoqué avec l’équipe première de la Lazio pour la rencontre qui a opposé dimanche le club romain au Hellas Vérone, deux clubs souvent aux prises avec des supporters « ultras » d’extrême droite.

Le défenseur, âgé de 18 ans, est finalement resté sur le banc des remplaçants pendant toute la rencontre, remportée par le Hellas Vérone 4-1 grâce à un quadruplé de son attaquant argentin Giovanni Simeone -- le fils de l’actuel entraîneur de l’Atlético Madrid et glorieux ancien milieu de la Lazio, Diego Simeone.

Floriani Mussolini avait signé en mars son premier contrat professionnel avec la Lazio. Issu du centre de formation du club romain, le joueur --qui assure ne pas s’intéresser à la politique-- est le fils d’Alessandra Mussolini, petite-fille du Duce Benito Mussolini (1883-1945) qui créa en 1919 les premières milices fascistes.

Croix celtiques, cris de singe, saluts fascistes et même photos détournées d’Anne Frank, en octobre 2017 : les « Ultras » de la Lazio Rome, classés à l’extrême-droite, sont régulièrement épinglés pour des actes racistes ou antisémites.

Une nouvelle polémique a touché le club romain cette semaine, avec la diffusion d’une vidéo tournée au stade de la Lazio et montrant un homme avec un aigle de taille impressionnante perché sur son bras (l’oiseau symbole de la Lazio) faire le salut fasciste tourné vers les supporteurs, qui crient en retour « Duce ! Duce ! ».

Des supporters du Hellas Vérone avaient quant à eux notamment été mis en cause quand des cris de singe avaient visé fin 2019 l’attaquant international italien Mario Balotelli.

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger