L’Agence européenne des médicaments approuve une 3e dose pour le vaccin Moderna

L’Agence européenne des médicaments approuve une 3e dose pour le vaccin Moderna
Belga Image

Cette dose supplémentaire était déjà approuvée pour les personnes gravement immunodéprimées.

L’efficacité des vaccins mis au point contre le Covid-19 peut baisser après un certain temps. L’administration d’une nouvelle dose de Moderna, entre six et huit mois après la deuxième dose qui offre une vaccination complète, permet d’augmenter le nombre d’anticorps contre le virus, pointe l’EMA. Ce rappel se limite à une demi-dose.

Les effets secondaires pour cette nouvelle injection sont comparables à ceux ressentis au moment de la deuxième dose, précise l’agence européenne.

Les autorités de santé des 27 membres de l’UE «peuvent émettre des recommandations officielles sur l’utilisation des doses de rappel en tenant compte de la situation épidémiologique locale», a ajouté l’organisme de surveillance basé à Amsterdam.

Il y a une dizaine de jours, l’EMA avait décidé d’adapter la notice du vaccin contre le Covid-19 de BioNTech et Pfizer, afin d’y inclure la possibilité, pour les adultes, de recevoir une dose supplémentaire pour «booster» leur immunité contre le Sars-CoV-2. Concernant les personnes au système immunitaire très affaibli, le comité avait établi qu’une dose supplémentaire de vaccin était opportune pour le sérum de BioNTech-Pfizer et celui de Moderna. Une troisième dose peut donc être injectée à cette population fragile «au moins 28 jours» après la seconde dose.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde