Plus de 70.000 dossiers introduits auprès des assureurs à la suite des inondations

Plus de 70.000 dossiers introduits auprès des assureurs à la suite des inondations
Belga Images

Sur ces plus de 70.000 dossiers introduits auprès des assureurs belges, 63.692 concernent des particuliers ou petits commerces, 6.602 des véhicules (principalement des couvertures omnium), et 1.452 des risques dits spéciaux (grandes entreprises, institutions).

À elle seule, la Wallonie, région la plus touchée, dénombre 62.440 dossiers, suivie de la Flandre avec 7.902 et 1.404 en Région bruxelloise. Sur les 256 communes que compte la région wallonne, 98 avaient été impactées par la catastrophe. C’est la commune de Liège qui est la plus concernée (6.977 sinistres), suivie de Verviers (3.871 sinistres) et Trooz (2.736 sinistres).

Le coût total des dommages assurés toutes catégories confondues, s’élevait à 2.164 millions d’euros, a fait savoir Assuralia. Logiquement, c’est à nouveau la région wallonne qui en a pris la plus grande part, avec 2.070 millions d’euros (dont un milliard d’euros pris en charge par la Région wallonne).

« Il est difficile de préciser combien de dossiers ont déjà été clôturés », a expliqué Hein Lannoy, CEO d’Assuralia. « Pour les dossiers les plus simples, tout devrait rentrer dans l’ordre pour la fin de l’année, mais quand il s’agit de problèmes plus complexes, nécessitant une reconstruction par exemple, ça demande plus de temps ». En ce qui concerne le nombre de sinistres par contre, les chiffres se stabilisent. « Ce qui peut encore changer, c’est la valorisation exacte des montants. Au fur et à mesure que les évaluations sur place seront achevées, les chiffres concernant le total des dommages seront plus précis », a ajouté M. Lannoy.

L’occasion pour le CEO de mettre l’accent sur la nécessité d’investir davantage dans la prévention pour que la couverture des risques reste abordable pour les particuliers comme pour les entreprises. « Nous devons nous pencher sur notre manière de construire, notre choix de matériaux mais aussi les lieux où nous construisons. Une collaboration s’impose entre le secteur des assurances, la réassurance et les autorités », en a-t-il appelé.

En ce sens, Assuralia se félicite des accords conclus par le secteur avec les trois régions du pays en juillet. Les sinistrés assurés peuvent compter sur une indemnisation intégrale de leurs dommages, grâce aux assureurs ayant doublé leur plafond d’intervention et la Région wallonne ayant libéré une enveloppe d’un milliard d’euros. « Cette situation sans précédent doit aussi nous servir de jalon pour élaborer avec les autorités un cadre légal solide et durable pour faire face aux conséquences du dérèglement climatique et des nouveaux risques qu’il engendre », a précisé Hilde Vernaillen, présidente d’Assuralia.

Aussi en Belgique