Menaces, intimidations, fenêtres brisées…: ce dirigeant prend une décision forte

@News
@News

L’ancien joueur de tennis professionnel néerlandais Mark Koevermans a quitté son poste de directeur général de Feyenoord. Le club de football basé à Rotterdam a expliqué mercredi que Koevermans ne se sent plus capable d’occuper ses fonctions et de prendre des décisions après une série d’incidents dont il a été victime. En septembre, les fenêtres de Koevermans avaient été brisées et sa porte d’entrée taguée pendant la nuit, vraisemblablement par des membres du noyau dur du club.

« Feyenoord est dans mon cœur depuis mon enfance », a réagi Koevermans, qui était arrivé à Feyenoord en 2009 en tant que directeur commercial. « Lorsque j’ai été nommé, j’ai dit sans exagérer que travailler pour Feyenoord était pour moi la réalisation d’un rêve d’enfant. C’est pourquoi aujourd’hui n’est pas un jour agréable pour moi. Cela me fait mal d’avoir dû prendre cette décision. »

Koevermans aurait également été importuné chez lui par des supporters de Feyenoord mécontents du projet de construction d’un nouveau stade. L’architecte de Feyenoord City, la zone dont fait partie le nouveau stade, a également subi des intimidations de la part de supporters.

Feyenoord avait qualifié les incidents de septembre de « trop scandaleux pour être commentés » et voulait « gaspiller le moins de mots possibles ».

Koevermans avait succédé officiellement à Jan de Jong en tant que directeur général il y a deux ans, après avoir occupé le poste de manière intérimaire. Il prend congé de son club avec un pincement au cœur. « Mais je pense que c’est le mieux, malgré le fait de savoir que le club, les collègues et de nombreuses personnes dans l’environnement du club vont me manquer. »

Ce départ dans ces conditions fait réagir la Fédération néerlandaise de football (KNVB). Marianne van Leeuwen, directrice du football professionnel de la KNVB, estime qu’il est « regrettable » que Koevermans quitte son poste après une série de menaces. Elle a contacté le ministère de la Sécurité et de la Justice et se réjouit que le gouvernement « s’associe à la fédération pour prendre des mesures rapides et fermes ».

« Il faut que cela cesse », a déclaré Van Leeuwen. « Il s’avère que le football professionnel est un environnement dans lequel de petites, mais persistantes, sections du public se comportent mal, surtout envers les autres supporters, les dirigeants et les joueurs dans les stades, sur internet, autour des matchs et même dans des lieux éloignés des stades et les jours où on ne joue pas au football. »

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger