Le secteur du nettoyage face au racisme et aux stéréotypes

Le secteur du nettoyage face au racisme et aux stéréotypes
Belga Image

Les premiers modules de cette formation s’adressent aux chefs d’équipe de nettoyage. En première ligne avec les clients, ils sont en effet les mieux placés pour combattre les stéréotypes, rapporte la Dernière Heure.

«Dans le secteur du nettoyage, on rencontre jusqu’à 189 nationalités. Travailler avec des personnes différentes c’est compliqué pour Monsieur Tout-le-monde et c’est encore plus vrai dans le domaine du nettoyage, qui fonctionne avec un public faiblement qualifié ou qui ne maîtrise pas la langue française», explique Philippe Marchandise, coordinateur des formations au Fonds social du gardiennage.

«L’objectif de la formation est d’arriver à amener le client à se dire ’tout compte fait, pourquoi ne pas engager un homme pour faire du nettoyage, ou une femme qui porte le voile etc. ? ’ Cette méthode fonctionne dans de nombreuses situations. Mais si le client ne se remet pas en question, la société de nettoyage doit prendre ses responsabilités et lui expliquer qu’elle ne peut pas répondre aux demandes discriminatoires», précise-t-il.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique