La Commission fédérale de déontologie pour la vaccination obligatoire des mendataires

La Commission fédérale de déontologie pour la vaccination obligatoire des mendataires
Isopix

Cette obligation concernerait notamment les chefs de cabinet, les commissaires du gouvernement ou encore les administrateurs publics et gestionnaires publics des entreprises publiques.

« La Commission fédérale de déontologie juge qu’il est du devoir déontologique de tout mandataire public de se faire vacciner. À cet égard, les préférences personnelles de ne pas se faire vacciner doivent s’effacer devant l’intérêt général », écrit la commission dans son avis. « Pour l’ensemble des mandataires publics, la non-vaccination pour des raisons autres que des raisons médicales objectivement constatables pourrait dès lors constituer une faute déontologique. »

L’avis ne s’applique pas aux députés fédéraux.

Il n’existe pas de chiffres disponibles sur le taux de vaccination parmi les représentants des services publics fédéraux.

La Commission fédérale de déontologie a vu le jour en 2016, à la suite de la sixième réforme de l’État. L’organe est rattaché à la Chambre des représentants et émet des avis non contraignants sur des questions éthiques à la demande d’un mandataire, de la Chambre, du Sénat, d’un membre du gouvernement ou de sa propre initiative.

Aussi en Belgique