Sammy Mahdi ouvre le premier bureau de retour régional

Sammy Mahdi ouvre le premier bureau de retour régional
Belga Image

Ces bureaux inaugurent une procédure renouvelée de retour proactif dans le pays d’origine de demandeurs déboutés, dite ICAM (Individual Case Management Support).

Chaque année, quelque 24.000 personnes reçoivent un premier ordre de quitter le territoire qui, en principe, doit être suivi d’effet dans les 30 jours.

« La procédure actuelle de retour n’est souvent pas entamée, alors qu’il faudrait commencer par un accompagnement intensif pour réaliser le retour. Chaque personne à qui l’on dit qu’elle doit quitter la Belgique fera l’objet d’un suivi individuel et sera guidée vers une perspective d’avenir durable », a affirmé le secrétaire d’Etat.

Des trajectoires de retour spécifiques ont été élaborées, avec une approche différente de l’orientation du retour en fonction du groupe cible, des conseils individuels, discussions « intensives », etc. en collaboration avec Fedasil et des organisations civiles.

Le premier bureau de l’ICAM a été installé à Bruxelles dans les bâtiments de l’Office des Etrangers. Dans le courant du mois de novembre, des bureaux régionaux supplémentaires seront ouverts à Namur, Liège, Anvers, Gand et Hasselt. À terme, des bureaux ICAM verront le jour dans différents endroits dans toutes les provinces.

Dans les semaines qui viennent, 85 conseillers en retour seront à pied d’oeuvre : 60 pour les cas individuels, 19 pour les familles avec enfants mineurs et 6 travailleront dans des lieux de retour ouverts.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique