Faiseurs de rêves: des balades à vélo pour les moins valides

Des bénévoles promènent des personnes moins valides en vélo.
Des bénévoles promènent des personnes moins valides en vélo. - D.R.

L’objectif de « A Vélo Sans Âge » est de proposer des balades en vélo (triporteur à assistance électrique) à des personnes peu ou pas autonomes. Le vélo est conduit par des bénévoles. « Lors de la crise sanitaire, ces personnes ont été isolées chez elles ou dans leur maison de repos. Notre rêve est de leur redonner la possibilité de sortir et de voir du monde en toute sécurité. Depuis le premier juillet, nous avons la chance d'avoir un vélo triporteur à prêter une après-midi par semaine. Nous avons commencé les balades en partenariat avec une maison de repos d'Evere. Le projet a reçu un super accueil et tous les participants (personnes âgées et personnels de la maison de repos) sont super enthousiastes », explique-t-on du côté des porteurs du projet.

Promouvoir le bien-être

Plusieurs bénévoles ont rejoint le groupe pour conduire le vélo. D'autres institutions (centre de jour pour personnes âgées, maisons médicales,...) ont aussi contacté l’équipe car ils souhaitent un partenariat avec elle. « Malheureusement, le vélo que nous avons à prêter n'est pas disponible à d'autres moments. Pour poursuivre notre rêve, nous aimerions acheter notre propre vélo pour proposer plus de balades à plus de personnes », ajoute l’équipe.

Objectif ? Donner du plaisir à des citoyens qui ne sont (plus) pas aussi mobiles mais aussi promouvoir la santé mentale et le bien-être des personnes moins autonomes et isolées.

Notons que, pour minimiser le risque d’accidents, chaque bénévole est formé à la conduite du vélo avant sa première balade.

L’avis du bourgmestre: Ridouane Chahid, bourgmestre f.f.

« À Evere, nous estimons que la solidarité et le vivre-ensemble ne sont pas un slogan, loin de là. Ce sont des valeurs que nous nous efforçons de mettre en œuvre chaque jour, dans toutes les actions qui sont menées. Evere est une commune où la citoyenneté et l’entraide sont des facteurs naturels que l’on peut apercevoir quotidiennement. Notre commune a la chance d’avoir des citoyes engagés ».

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES