Le CHU UCL Namur s’active contre la dénutrition à l’hôpital

Le dîner servi en chambre sera évalué afin d’améliorer la problématique nutritionnelle dans les hôpitaux.
Le dîner servi en chambre sera évalué afin d’améliorer la problématique nutritionnelle dans les hôpitaux. - ILLU/E.G.

Ce jeudi 4 novembre est le « Nutrition Day », la journée internationale visant à sensibiliser à la dénutrition en milieu hospitalier. Les trois hôpitaux du CHU UCL Namur y participent pour montrer qu’elle n’est pas une fatalité. Le groupe hospitalier s’implique grâce à des équipes nutritionnelles de terrain.

Le dépistage de la dénutrition est insuffisant, donc sa prise en charge l’est aussi. On parle de dénutrition quand un déficit alimentaire porte atteinte à la santé. En Belgique, 30 à 50 % des patients qui franchissent le seuil de l’hôpital en sont atteints. Ce chiffre augmente chez les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques telles l’insuffisance respiratoire, cardiaque, en cas de cancer, etc.

Au CHU UCL Namur, des stratégies sont développées pour optimaliser le dépistage et la prise en charge de la dénutrition. Différents outils cliniques et paracliniques sont à la disposition des prestataires de soins afin d’identifier la dénutrition le plus rapidement possible. Car ses conséquences sont nombreuses : augmentation des complications post-opératoires chez les patients chirurgicaux, diminution de l’espérance de vie, augmentation de la morbidité et moindre réponse aux traitements chez les patients atteints d’un cancer. Chez les patients porteurs d’une bronchite chronique obstructive, le retentissement de cette dénutrition est majeur en termes d’incapacité, de qualité de vie, de recours aux soins de santé, de coûts et de mortalité. Pour les plus âgés, elle va contribuer de façon importante à la perte d’autonomie.

Un dépistage nutritionnel

Le « Nutrition Day » vise à améliorer la prise en charge nutritionnelle des patients. Mais aussi à sensibiliser les patients, leurs familles et tous les soignants qui les entourent.

Durant cette journée, six unités des trois sites du CHU (Dinant, Mont-Godinne, Sainte-Élisabeth) sont invitées à participer à cette enquête. Concrètement, les patients qui le souhaitent pourront bénéficier d’un dépistage nutritionnel, lors duquel une mesure du poids et de la taille sera réalisée, de même qu’une évaluation du dîner servi en chambre afin de permettre aux hôpitaux d’améliorer la problématique nutritionnelle.

RÉDACTION

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR