Un peu moins de neuf trains nationaux sur dix étaient à l’heure en octobre

Un peu moins de neuf trains nationaux sur dix étaient à l’heure en octobre
Belga Images

Cela représente une légère baisse par rapport à la même période en 2020. Le nombre de trains supprimés a, lui, augmenté.

Un train est considéré comme ponctuel s’il est à l’heure ou affiche moins de six minutes de retard lors de son arrivée en gare terminus. En octobre, près d’un train sur dix (89,6 %) respectait ces conditions. En 2020, ce taux était de 92,1 % et il faut remonter à novembre 2019 pour trouver un score sous les 90 % (86,4 %).

Toujours durant le mois d’octobre, 3.079 trains ont été partiellement ou totalement supprimés, ce qui correspond à 2,7 % du trafic national mensuel total. Cela représente une légère augmentation par rapports au deux mois précédents, mais reste en dessous du pic du mois de juillet (4,4 %).

De nombreux retards et suppressions ont été causés par des intrusions sur les voies et par des accidents de personnes. En octobre le taux de retards causés par des tiers s’élevait à 41,1 % et le taux de suppressions à 40,9 %. Infrabel et la SNCB se partagent la responsabilité de la majorité du reste des perturbations.

Infrabel précise toutefois qu’octobre est traditionnellement l’un des mois les plus difficiles en ce qui concerne la ponctualité des trains en raison de la chute des feuilles qui rendent les voies sont souvent glissantes.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Infotrafic