Une pétition contre l’abattage de 311 arbres et le projet immobilier à Tenreuken

Trois immeubles et une maison unifamiliale.
Trois immeubles et une maison unifamiliale. - Archi2000

C’est un projet immobilier qui agite le quartier de Tenreuken situé à cheval sur les communes d’Auderghem et de Watermael-Boitsfort. À la lisière de la Forêt de Soignes, se dresseront peut-être bientôt trois immeubles de logements et une maison unifamiliale.

Sur un terrain non bâti dans la rue Tenreuken, 311 arbres à hautes tiges devront être abattus pour permettre ces constructions. Sur les 466 arbres actuellement debout, seuls 155 seront préservés et 58 autres seraient plantés. Et c’est là que le bât blesse. Scandalisés par ce projet qui porte atteinte à l’environnement, de nombreux riverains ont signé une pétition. Ils demandent aux communes de rendre un avis négatif.

Ce n’est pas la première fois que le groupe immobilier Cofinimmo dépose une demande de permis pour le projet. En 2015 et 2016, elle avait déjà voulu construire mais elle a chaque fois été déboutée. La dernière fois, c’était un projet qui prévoyait cinq immeubles d’habitation et l’abattage de 301 arbres.

Interrogé par nos collègues de Bruzz, Alain Lefebvre (DéFI), échevin de l’Urbanisme à Auderghem n’a pas souhaité donner la position de la commune et attend la fin de l’enquête publique ainsi que la commission de concertation pour se prononcer. « Ce n’est qu’alors que nous ferons connaître notre position. Nous suivons cette procédure pour tous les dossiers qui nous sont soumis. Cela garantit la liberté d’expression et les droits de tous », a-t-il affirmé.

L’enquête publique se déroule jusqu’au 11 novembre. Le comité de concertation aura lieu à la fin de ce mois, le 30 novembre.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES