Luka Elsner après son premier succès au Standard: «C’est un énorme soulagement!»

Luka Elsner après son premier succès au Standard: «C’est un énorme soulagement!»

Dans une rencontre interrompue pendant quelques minutes à cause des fumigènes lancés par des supporters des Pandas, le Standard de Liège s’est imposé face à Eupen. Un succès sur la plus petite des marges obtenu grâce à un autobut d’Agbadou, qui a raté sa remise de la poitrine à son gardien, Nurudeen…

Après plus d’un mois à la tête du matricule 16, Luka Elsner tient donc son premier succès en bord de Meuse. Un grand moment pour le tacticien franco-slovène, comme il l’explique au micro d’Eleven Sports. « Voir une telle ambiance, ça soulage énormément, ça crée d’incroyables souvenirs et, surtout, ça donne envie de recommencer ! On a souffert tous ensemble jusqu’à la dernière seconde, on a poussé tous ensemble. Je crois que chaque joueur et chaque membre du staff a envie d’avoir encore beaucoup de moments semblables. »

Peut-on dire que le Standard de Luka Elsner est désormais lancé ? L’ancien de Courtrai ne veut pas s’emballer. « C’est un énorme soulagement, on a le sentiment qu’un mur est tombé. Maintenant, il ne faut surtout pas s’arrêter, il faut continuer sur cette lancée. Et ça passera par le premier entraînement de la semaine, car il va falloir se remettre à l’ouvrage. Après avoir, bien sûr, célébré un peu cette première victoire qui arrive après un long moment. »

Les Rouches sont donc déjà tournés vers les prochaines échéances, qui ne seront pas de tout repos pour les ouailles d’Elsner. Gand, Charleroi, Antwerp, plusieurs gros tests attendent les Liégeois. « On a un calendrier difficile qui nous attend, avec des déplacements périlleux, mais on sait de quoi on est capables. Comme on sait que chaque match en Pro League est un combat au couteau, où il faut se battre et être attentif jusqu’à la dernière seconde, comme on l’a encore vu ce soir. Mais nous sommes prêts à nous engager dans ce combat, avec tout notre effectif. Car il sera aussi important d’avoir ces 25-26 gars qui se battent pour le même objectif et qui ont l’envie de se dépasser pour l’équipe. »

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard