Le gouvernement va supprimer la référence au genre de la carte d’identité

Le gouvernement va supprimer la référence au genre de la carte d’identité

En 2019, la Cour constitutionnelle a annulé des dispositions de la loi transgenre du 25 juin 2017 jugées déraisonnablement contraignantes et donc discriminatoires. La Cour jugeait lacunaire le maintien de catégories binaires, homme ou femme, pour l’enregistrement du sexe dans l’acte de naissance.

Le gouvernement fédéral, avait l’intention de résoudre cet aspect inconstitutionnel, mais il n’était pas clair comment procéder à ce stade.

Une option était de déterminer un genre avec le signe « X » sur une carte d’identité. Mais pour finir le gouvernement a décidé d’abandonner la référence au genre sur la carte d’identité, selon une note politique pour 2022 soumise à la Chambre. Les ministres de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open Vld) et des Affaires intérieures, Annelies Verlinden (CD&V) de même que la Secrétaire d’Etat à l’Égalité des chances, Sarah Schlitz, ont préparé conjointement un projet de loi à cet égard.

Les Affaires intérieures doivent encore se pencher sur des aspects techniques, notamment sur l’impact de cette suppression sur les voyages et la distribution de cette nouvelle carte. « Dès que les derniers aspects techniques seront clarifiés, nous souhaitons mettre cela en œuvre rapidement », assure Jessika Soors, la porte-parole de Mme Schlitz./P>

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique