World Athletics Awards: les lauréats sont Karsten Warholm et Elaine Thompson-Herah

World Athletics Awards: les lauréats sont Karsten Warholm et Elaine Thompson-Herah
Photo News

Le Norvégien Karsten Warholm, 25 ans, champion olympique du 400 m haies, qui a battu à deux reprises le record du monde du 400 m haies, a obtenu le très prestigieux prix d’Athlète masculin de l’année. Le 1er juillet, à Oslo, il avait effacé le record vieux de vingt-neuf ans de l’Américain Kevin Young (46.78) en réalisant 46.70. Un mois plus tard, le 3 août en finale des Jeux, il signait un impressionnant chrono de 45.94.

Elaine Thompson-Herah a reçu le prix d’Athlète féminine de l’année. La Jamaïcaine de 29 ans est devenue triple championne olympique des 100 m, 200 m et 4x100 m à Tokyo. Elle a terminé première de la Ligue de Diamant et a signé les deuxièmes meilleurs chronos de l’histoire sur 100 (10.54) et 200 mètres (21.53).

Il succède à un Suédois

Warholm succède au palmarès au perchiste suédois Armand Duplantis qui était encore parmi les cinq finalistes cette année. Le coureur de fond ougandais Joshua Cheptegei, le lanceur de poids américain Ryan Crouser, et le marathonien kényan Eliud Kipchoge étaient les trois autres finalistes 2021. Les cinq autres nommés qui n’ont pas été retenus parmi les finalistes sont le Norvégien Jakob Ingebrigtsen (1.500 m), le Portugais Pedro Pichardo (triple saut), le Suédois Daniel Stahl (disque), le Grec Miltiadis Tentoglou (longueur) et le Canadien Damian Warner (décathlon).

La Néerlandaise Sifan Hassan, double championne olympique du 5.000 m et du 10.000 m, et médaillée de bronze du 1.500m, la Kényane Faith Kipyegon (1.500 m), l’Américaine Sydney McLaughlin (400 m haies et du relais 4X400 m), et la triple sauteuse vénézuélienne Yulimar Rojas, lauréate de ce Prix en 2020, étaient les quatre autres finalistes. L’Américaine Valerie Allman (disque), la Portoricaine Jasmine Camacho-Quinn (100 m haies), la Russe Mariya Lasitskene (hauteur), la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (400 m) et l’Américaine Athing Mu (800 m et 4X400 m) figurait dans la première liste des dix athlètes nommées qui n’ont pas été retenues parmi les cinq finalistes.

Nafi Thiam déjà couronnée

Les « Rising Star » Awards (étoile montante), qui récompensent les meilleurs jeunes athlètes, ont été attribués à l’Américaine Athing Mu, double championne olympique du 800 m et du 4X400 m à 19 ans, et à son compatriote Erriyon Knighton, 4e du 200 m des JO de Tokyo et détenteur du record du monde juniors en 19.84 à 17 ans.

L’Inspiration Award a été attribué conjointement aux sauteurs en hauteur qatari Mutaz Essa Barshim et italien Ginamarco Tamberi qui ont tous deux remporté le titre olympique cet été à Tokyo dans un total esprit de sportivité.

Le plus prestigieux des prix celui de l’Athlète de l’année est attribué depuis 1988. Le sprinter Jamaïcain Usain Bolt a obtenu cette récompense chez les messieurs à six reprises (2008, 2009, 2011, 2012, 2013 et 2016), un record. La perchiste russe Yelena Isinbayeva est l’athlète féminine la plus primée avec trois titres en 2004, 2005 et 2008.

Une Belge, Nafi Thiam, figure au palmarès dans deux catégories. Elle a été élue « Rising Star » en 2016 avant d’obtenir douze mois plus tard celui d’Athlète de l’année 2017.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Athlétisme