Sortie du nucléaire: «Le rapport n’est pas le seul élément de l’analyse»

Tinne Van der Straeten
Tinne Van der Straeten - Belga image

La ministre écologiste fournira vendredi à ses collègues, lors du comité ministériel restreint, sa propre note qui contiendra d’autres éléments.

Le président de l’Open Vld, Egbert Lachaert, ne se sent pas encore rassuré à la lecture de ce rapport. Son collègue du MR, Georges-Louis Bouchez, s’est quant à lui dit « déçu et inquiet » et estime que prendre une décision sur la sortie du nucléaire sur cette base serait une « faute ».

Il s’agit d’un rapport « indépendant » de l’administration, a souligné la ministre. La note qu’elle fournira portera sur d’autres aspects, notamment les émissions de CO2, les obstacles à une éventuelle prolongation et les risques de celle-ci ainsi que la sécurité des investissements. Les problèmes relatifs aux permis des centrales au gaz seront également évoqués. La ministre flamande de l’Environnement, Zuhal Demir, a en effet refusé le permis d’une nouvelle centrale à Vilvorde.

« C’est un dossier important et technique qui exige une discussion approfondie et dans le détail », a encore dit le cabinet de la ministre.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Vilvorde (c.f. Vilvorde)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Politique