Pour Geert Molenberghs, les enfants sont «le moteur de l’épidémie»

Pour Geert Molenberghs, les enfants sont «le moteur de l’épidémie»
Photonews

« Il faut rester prudent car la capacité de test est actuellement à ses limites : tester davantage ne serait tout simplement pas possible », a prévenu Geert Molenberghs au micro de nos confrères du Het Laatste Nieuws.

C’est essentiellement la situation dans les hôpitaux qui inquiète le plus le biostatisticien. Près de 800 personnes se trouvent actuellement en soins intensifs et concernant cet indicateur, l’augmentation reste importante. Il n’exclut dès lors pas la possibilité de passer à 900, voire 1.000 lits occupés en soins intensifs prochainement. « Cela signifierait que nous dépasserions le pic de printemps de 2021. »

D’un autre côté, Geert Molenberghs a décrit les enfants comme le moteur de l’épidémie. « Le nombre d’infections en école primaire est très élevé. Cela signifie que le virus se transmet ensuite à d’autres générations et que, de là, il se propage comme une vague au reste de la société. Il semble que nous devons examiner de près ce moteur et essayer de l’arrêter. » Bien qu’ils ne soient pas gravement malades, les enfants peuvent transmettre le virus et participer indirectement à sa propagation.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique