Ambiance lourde au Comité de concertation: voici ce qui pose problème

Ambiance lourde au Comité de concertation: voici ce qui pose problème

Ce nouveau Comité de concertation, le troisième en moins de quinze jours, devrait changer plusieurs choses dans la vie des Belges. L’ambiance autour de cette réunion est d’ailleurs assez tendue. On le sent et on le voit depuis plusieurs jours, les décisions qui vont y être prises sont importantes. Impossible de se contenter de « mesurettes » comme les deux derniers Codeco.

Depuis la prise de parole de Jan Jambon, qui voulait resserrer la vis, le gouvernement a compris qu’il doit agir. C’est pour cela qu’il a demandé un rapport préliminaire au GEMS pour savoir si des décisions devaient être prises. Le groupe d’experts a donc publié une série de recommandations sur lesquelles les ministres débattent actuellement. Et selon les retours qui nous arrivent, cela se ferait dans une ambiance assez lourde.

Les débats sont même très tendus au sein du Comité de concertation. Le ministre Frank Vandenbroucke a été attaqué à de nombreuses reprises par plusieurs ministres. Les raisons de la colère des autres niveaux de pouvoir : la gestion de la troisième dose de vaccin et la gestion de la capacité hospitalière.

Mais il n’est pas le seul à être dans une position inconfortable : le ministre-président flamand Jan Jambon se retrouve aujourd’hui coincé puisqu’il fait face à des mesures qu’il ne veut pas, comme la fermeture des écoles.

Celle-ci est bien sur la table puisqu’Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke la veulent… contrairement aux ministres-présidents des Communautés.

Bref, l’ambiance est lourde.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique