Black Friday : un bilan mitigé pour l’édition 2021

Black Friday : un bilan mitigé pour l’édition 2021
Photonews

Du côté de l’habillement, l’Alliance du commerce, qui représente les grands magasins et les enseignes de mode et de chaussures, a enregistré une baisse d’activité de 23% sur la seule journée du vendredi 26 novembre, journée officielle du Black Friday, par rapport à 2019.

«Les achats se sont ainsi reportés sur les autres jours de la semaine, et notamment le week-end», a indiqué l’organisation professionnelle vendredi dans un communiqué.

Sur l’ensemble de la semaine du Black Friday, la baisse est de 9,5% par rapport à l’édition de 2019, indique l’Alliance du commerce, qui se fonde sur un panel de 50 enseignes réalisé avec la société Retail Int.

Ces derniers chiffres ne sont pas comparés avec le Black Friday de l’an dernier : celui-ci avait en effet été décalé à début décembre, plus proche des achats de Noël. Par ailleurs, les commerces avaient bénéficié d’un effet de rattrapage car ils rouvraient tout juste après le confinement.

«Du fait de la crise sanitaire et des difficultés d’approvisionnement, les enseignes ont dû mieux maîtriser leurs stocks. Cette situation explique la moindre attractivité des offres promotionnelles proposées au cours du Black Friday et la baisse des achats durant cette semaine événementielle», assure Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce, dans le communiqué.

Le secteur de l’équipement de la maison connaît lui aussi une baisse de régime par rapport aux années précédentes. D’après les données de GfK Market Intelligence, le secteur a réalisé 784,2 millions d’euros de chiffre d’affaires sur la semaine en France, en baisse de 1,6% par rapport au Black Friday 2019 et de 16,9% par rapport à 2020.

Seules les ventes de matériel informatique et d’électroménager observent une légère hausse par rapport à 2019.

«Il faut considérer la progression des ventes quasi ininterrompue depuis 18 mois», précise Pierre Geismar, en charge du secteur chez GfK, qui cite notamment une progression de 14% du chiffre d’affaire du gros électroménager depuis le début de l’année.

En effet, le secteur de l’équipement de la maison a connu un engouement important avec la crise sanitaire car de nombreux Français ont eu besoin de s’équiper pour le télétravail ou ont décidé d’aménager leur lieu de vie après de longs mois confinés.

Le prestataire d’études de marché observe également une part grandissante des ventes en ligne, qui représentent 39% des ventes du Black Friday cette année, contre 32% en 2019 et 36% en 2020.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde