France: voici les nouvelles mesures annoncées par le Premier ministre, Jean Castex

France: voici les nouvelles mesures annoncées par le Premier ministre, Jean Castex
AFP

Afin de tenter de freiner la circulation du virus, nous devons « conserver notre bouclier vaccinal et même l’amplifier et le renforcer », a préconisé le Premier ministre en égrenant une série de « mesures de vigilance » pour tenter d’endiguer la cinquième vague de Covid, lors d’une conférence de presse à Matignon.

Dose de rappel pour les 65 ans et plus

Les Français âgés de 65 ans et plus pourront obtenir une dose de rappel de vaccin contre le Covid sans rendez-vous, « quel que soit le centre » dans lequel ils se rendent, a annoncé lundi Jean Castex.

Vaccination pour les 5-11 ans

Par ailleurs le gouvernement envisage d’ouvrir la vaccination contre le Covid-19 « à tous les enfants » de 5 à 11 ans, « sur la base du volontariat, si possible d’ici la fin de l’année ».

Pour les 360.000 enfants « à risque » de développer des formes graves du virus, la vaccination a déjà reçu le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) et « commencera dès le 15 décembre », a indiqué le Premier ministre.

« La première livraison des vaccins Pfizer avec une dilution adaptée pour les enfants sera faite le 13 décembre », a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran, invitant « les parents (à) contacter leur médecin, leur pédiatre, pour savoir si leur enfant fait partie de cette catégorie » prioritaire.

Pour les autres enfants, soit environ 6 millions de 5-11 ans, l’exécutif attend encore les « feux verts » de la HAS et du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) mais « nous organisons toute la logistique (…) pour pouvoir le moment venu commencer sans délai à (les) vacciner », a affirmé M. Véran.

« En pratique, cela pourrait commencer aux alentours du 20 décembre pour les centres de vaccination, du 27 décembre pour la médecine de ville et les pharmacies », a-t-il ajouté.

Renforcement du protocole sanitaire à l’école

Une batterie de mesures a aussi été annoncée pour tenter d’endiguer la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19, dont la propagation s’est fortement accélérée chez les moins de douze ans.

Le protocole sanitaire sera rehaussé au niveau 3 pour les écoles primaires avec à la clef le port du masque dans les cours d’écoles, la limitation des sports de contact et une nouvelle organisation pour le temps de la cantine « en lien avec les élus locaux », a détaillé M. Castex lors d’un point presse.

« Nous maintiendrons notre politique de dépistage systématique de tous les élèves s’il y a un cas positif dans la classe et de fermeture de la classe au bout de trois cas positifs », a-t-il ajouté.

« Lever le pied » dans les interactions sociales

Jean Castex a aussi recommandé aux Français de « lever le pied » dans les interactions sociales, et de limiter les « moments de convivialité » en intérieur dans les sphères privées et professionnelles.

Le Premier ministre a également appelé à l’extension du télétravail, « jusqu’à 3 jours » par semaine dans la fonction publique, 2 à 3 jours ailleurs si cela était possible.

Fermeture des discothèques

En outre, le Premier ministre a annoncé une fermeture des discothèques pour 4 semaines. « Nous fermerons les discothèques pendant les quatre prochaines semaines », jusqu’au « début janvier » et les entreprises concernées seront « accompagnées économiquement » par l’État, a dit M. Castex.

« Nous le faisons parce que le virus circule beaucoup chez les jeunes, même vaccinés, parce que le port du masque est extrêmement difficile dans ces établissements. Nous le faisons aussi par cohérence avec le message général de prudence », a-t-il souligné.

« Nous accompagnerons économiquement les entreprises concernées et nous l’avons toujours fait et nous devons le faire autant que cela sera nécessaire », a assuré le chef du gouvernement.

Thierry Fontaine, président de l’organisation professionnelle Umih Nuit, s’est dit « scandalisé ».

« Vu qu’on n’a pas – excusez-moi du terme — les couilles de forcer les gens à la vaccination, et bien on va nous fermer », a-t-il indiqué à l’AFP. « Encore une fois, on ne renforce rien dans aucun autre métier, bien entendu. Tout va bien ailleurs ! On ne prend aucune autre mesure mais on ferme les discothèques », a-t-il déploré.

« Et on nous sort j’ai demandé à Bruno Le Maire de vous aider. On va nous donner 3 francs 6 sous… Quand vous enlevez la plus grosse période de l’année, c’est un manque de courage politique », s’est-il emporté.

« On nous supprime le Nouvel An… Dans tous les restau(rant)s ça va danser ! », a-t-il soupiré.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fontaine-l'Évêque (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Monde