La fraude informatique coûte 25.000 euros à un septuagénaire waterlootois

Au bout du fil, un individu prétendant travailler pour la société Microsoft.
Au bout du fil, un individu prétendant travailler pour la société Microsoft. - Isopix

L’homme a reçu un appel téléphonique d’un individu prétendant travailler pour la société Microsoft. L’interlocuteur a proposé au Waterlootois de « nettoyer son ordinateur manifestement infecté par un virus ».

Le septuagénaire s’est laissé convaincre et a suivi les instructions du soi-disant technicien, lequel s’est notamment procuré les informations bancaires de sa victime.

Constatant que trois retraits ont été effectués sur son compte, pour un montant total de 25.000 euros, l’homme âgé de 75 ans a déposé une plainte au commissariat de Waterloo.

« Ce type de fraude est bien rodé dans la mesure où les auteurs s’en prennent à des publics fragilisés en termes de connaissances informatiques », relève Olivier Bogaert, porte-parole de la Federal Computer Crime Unit (FCCU).

Outre les zones de police locale, ce sont les services du SPF Économie qui recueillent la plupart des plaintes en la matière.

« Qu’il s’agisse d’hameçonnages, d’escroqueries au commerce en ligne et autres, les fraudes informatiques en général », liste Étienne Mignolet, porte-parole du SPF Économie. « Le phénomène a pris de l’ampleur dès le déclenchement de la crise sanitaire, car les gens restent davantage chez eux et utilisent donc plus souvent leur ordinateur pour acheter des produits en ligne, visiter divers sites… »

En 2020, le point de contact du SPF Économie a enregistré 55.755 signalements de fraudes informatiques pour l’ensemble du pays, soit une augmentation de plus de 30 % par rapport à l’année précédente.

« Depuis 2015, les signalements pour tromperie, arnaque, fraude ou escroquerie contre le consommateur ont plus que triplé », peut-on lire dans le dernier rapport annuel de l’Inspection économique, établi en septembre dernier.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Waterloo (Brabant wallon)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique