Logistics Nivelles: la CNE, majoritaire, n’approuve pas l’action menée par la FGTB

Logistics Nivelles: la CNE, majoritaire, n’approuve pas l’action menée par la FGTB
Photo News

Nivelles 08/12 (BELGA) =

Au terme de l’assemblée organisée par la CNE, syndicat très majoritaire au sein de Logistics Nivelles, les travailleurs affiliés au syndicat chrétien ont décidé de continuer le travail dans l’entrepôt, mais à leur rythme. Vu l’absence d’avancées dans les discussions avec les responsables de Kuehne + Nagel, la CNE évoque des opérations «escargot» dans la préparation des commandes qui doivent approvisionner les magasins Carrefour. Mais elle n’approuve pas les actions menées depuis mercredi matin, à l’extérieur de l’entreprise, par la FGTB qui bloque la sortie des palettes préparées.

«Nous ne sommes pas d’accord avec les agissements de personnes ultra-minoritaires dans l’entreprise, aidées ce mercredi matin par des personnes extérieures. C’est totalement suicidaire parce qu’en cas de blocage, le risque de fermeture définitive du site est énorme. La CNE utilisera d’autres moyens de pression pour ramener la direction autour de la table de négociations. Quelques personnes bloquent à l’extérieur mais à l’intérieur, il y a plein de monde qui travaille !», indique le permanent CNE Didier Lebbe. 

Le syndicat chrétien n’en est pas moins remonté contre l’attitude de Kuehne + Nagel, qui refuse à ce stade de s’avancer sur ce qui sera proposé aux travailleurs qui subiront la fermeture du site, annoncée par la direction pour octobre 2022. Lors des discussions de mardi, il était question d’une garantie d’emploi jusque juin 2022 seulement. Et la direction refuse de dire si le plan social de 2016 constituera une base de discussion pour celui qui s’annonce et portera sur une fermeture complète du site qui emploie 549 personnes.

«Je ne comprends pas non plus l’attitude de Carrefour dans ce dossier. Kuehne + Nagel n’est que son bras armé mais c’est Carrefour qui décide de tout sur le site de Nivelles. Il ne faudra pas dire que c’est la faute des syndicats si les rayons sont vides dans les magasins: c’est à cause de l’attitude de Kuehne + Nagel envers les travailleurs. Et de celle de Carrefour qui, pour l’instant, ne prend pas ses responsabilités et reste caché, alors qu’il risque de perdre beaucoup en cette période des fêtes», indique Didier Lebbe.

Un nouveau conseil d’entreprise est prévu le 16 décembre. En attendant cette rencontre ou de nouvelles propositions de la direction, la CNE, en plus des opérations «escargot» envisagées lors de la préparation des commandes, refuse le recours à des intérimaires, les heures supplémentaires et le travail le week-end.

# Belga context

View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=ohfpkbel )

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique