Une commission d’enquête créée après les accusations portées contre Gert Vande Broek

Une commission d’enquête créée après les accusations portées contre Gert Vande Broek
PhotoNews

Ben Weyts a appelé le haut magistrat Bart Meganck pour lui confier la tâche d’examiner les plaintes concernant le fonctionnement et l’entraînement de l’équipe nationale de volley-ball, a expliqué le ministre flamand des sports dans un communiqué transmis mercredi.

Bart Meganck a accepté la mission. « En tant qu’autorité neutre, il examinera toutes les allégations, ainsi que les circonstances précises et les dommages subis par les (anciennes) joueuses. Ancien athlète de haut niveau (spécialiste du 1.500m, ndlr), Bart Meganck a dirigé déjà le comité d’experts qui a enquêté sur les comportements transgressifs dans le monde de la gymnastique. Le rapport du comité d’experts a ensuite constitué la base d’une politique d’intégrité renforcée à la Fédération de gymnastique (Gymfed) », explique encore le communiqué.

Yves Kieffer et Marjorie Heuls, prolongé depuis -et jusqu’aux JO de Paris 2024- comme entraîneurs des gymnastes de l’aile flamande de la fédération belge, étaient visés notamment par cette procédure.

À l’issue des JO de Tokyo, l’évaluation des différents acteurs avaient alors débouché sur un résultat positif. Le duo français est à l’oeuvre depuis 2009 et développe des résultats dans les différents championnats d’Europe, du monde et lors de trois Jeux Olympiques avec en point d’orgue la médaille d’or de Nina Derwael à Tokyo cet été aux barres asymétriques et la 8e place de la Belgique au classement général par pays.

Les deux entraîneurs ont pu conserver ainsi leur fonction après avoir fait amende honorable en avril dernier devant la commission d’enquête de la fédération flamande de gymnastique qui avait mis en lumière « l’attitude abusive » des méthodes d’entraînements d’entraîneurs français auprès de gymnastes belges professionnelles. L’enquête avait mis en avant des pressions psychologiques utilisées par plusieurs entraîneurs dont Marjorie Heuls et Yves Kieffer. Mis en cause, ils avaient reconnu leurs excès et s’étaient engagés à suivre les recommandations de la commission. « Nous reconnaissons que notre approche était trop axée sur la performance. En faisant cela, nous avons fait du mal aux gymnastes. Nous le regrettons. Nous vous présentons nos sincères excuses », avaient-ils déclaré alors.

Lundi dans le reportage diffusé sur Canvas, trois anciennes joueuses des Yellow Tigers ont accusé Gert Vande Broek d’avoir franchi les limites sur le plan psychologique dans son approche comme coach. Un reportage qui a engendré de nombreuses réactions en Flandre.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Volley