Jan Jambon veut plaider pour la réouverture de la culture et des événements

Jan Jambon veut plaider pour la réouverture de la culture et des événements
Belga

C'est ce que Jan Jambon a répondu jeudi en commission culture du Parlement flamand aux questions d'Orry Van de Wauwer (CD&V), Elisabeth Meuleman (Groen) et Filip Brusselmans (Vlaams Belang).

Revenons à mercredi dernier. À l'époque, le ministre-président flamand Jan Jambon avait demandé la mise en place rapide d'un comité de concertation et plaidé pour une restriction temporaire des activités récréatives en intérieur afin de soulager la pression de la quatrième vague de coronavirus sur le secteur des soins. Deux jours plus tard, le comité de concertation a décidé d'interdire les activités en salle comptant plus de 200 spectateurs.

Cette mesure a immédiatement suscité de vives critiques de la part du secteur de la culture et des événements. Mais il y a aussi des critiques de la part de la majorité flamande. "Avec le secteur culturel, je suis déçu", a déclaré le député CD&V Orry Van de Wauwer. Selon lui, le secteur culturel n'a pas été suffisamment entendu lorsque la mesure a été prise.

M. Van de Wauwer ne comprend pas non plus pourquoi une "limitation générique" de 200 personnes est utilisée. D'autres, comme Stephanie D'Hose, du partenaire de la coalition Open Vld, regrettent de travailler avec un chiffre "arbitraire" de 200 personnes. Pourquoi ne pas travailler de manière plus personnalisée et en fonction de la capacité de la salle ? Et pourquoi ne pas utiliser les protocoles de sécurité déjà développés (CERM/CIRM) ?

Selon le ministre-président Jan Jambon, la barre des 200 personnes a été fixée sur la base de l'avis du groupe d'experts GEMS et était "absolument acceptable" pour lui. Travailler avec les protocoles CERM/CIRM n'est pas possible, selon Jambon. "Nous ne pouvons pas le faire selon la loi actuelle sur la pandémie. Elle court, si elle n'est pas à nouveau prolongée, jusqu'à la fin du mois de janvier. Nous ne pouvons pas appliquer ces protocoles infra-étatiques", a déclaré M. Jambon.

Jambon espère que le secteur de la culture et des événements pourra bientôt rouvrir ses portes sans les restrictions actuelles. "La semaine dernière, j'ai proposé une mesure courte mais ferme pour faire baisser la pression. Mon approche pour le prochain comité de consultation sera que cette courte période est terminée et que le secteur récréatif peut rouvrir", a déclaré M. Jambon.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique