Le variant Delta toujours présent chez nous: «Il faut que ce soit pris en compte»

Le variant Delta toujours présent chez nous: «Il faut que ce soit pris en compte»
Belga

Selon les prédictions des biostatisticiens, le variant Omicron aurait dû représenter 90 % des infections à la mi-décembre. Ce n’a pas finalement pas été le cas. « Cela signifie qu’environ 15 % des infections sont causées par le variant Delta », explique Dirk Ramaekers de la taskforce vaccination au Het Laatste Nieuws. « Ce n’est pas encore tout à fait clair, mais il semble que le Delta soit plus pathogène qu’Omicron. Pour nos hôpitaux, cela signifie que Delta doit encore être pris en compte lorsqu’on examine l’impact sur notre système de santé. »

Les prochaines semaines devraient nous apporter plus de la clarté sur la situation selon lui. « Omicron a commencé à augmenter très rapidement, puis s’est un peu stabilisé. Il se pourrait bien que d’ici une ou deux semaines, nous découvrions que le variant Omicron représente presque 100 % des infections. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique