Des milliers de manifestants à Amsterdam pour dénoncer la gestion de la pandémie

Des milliers de manifestants à Amsterdam pour dénoncer la gestion de la pandémie
Reuters

Sur certaines affiches, on pouvait lire «Retour à la normale maintenant!» et «On en a assez des mensonges.» Une trentaine d’agriculteurs avaient même rejoint la capitale néerlandaise en tracteurs.

La manifestation était organisée par le collectif «Nederland in Verzet» ("Les Pays-Bas font de la résistance"). Elle s’est tenue dans plusieurs quartiers de la ville, notamment sur la vaste esplanade devant le Rijksmuseum.

Les militants entendaient commémorer les affrontements violents qui avaient eu lieu entre manifestants et forces de l’ordre le 17 janvier dernier, événement rebaptisé «La bataille du café». A l’époque, les manifestants s’étaient réunis sans autorisation sur cette esplanade, protestant déjà contre la gestion de la crise et appelant le public à les rejoindre pour «prendre un café». Le rassemblement avait dégénéré en émeutes.

Dimanche, les autorités amstellodamoises ont désigné des zones sécurisées où les manifestations étaient tolérées. Les effectifs policiers ont été renforcés à ces endroits.

La bourgmestre Femke Halsema a invité les protestataires à respecter les règles en vigueur, sinon la police serait contrainte à intervenir.

Le gouvernement néerlandais a partiellement levé un confinement national vendredi, mais les restaurants, cafés, musées, théâtres et cinémas restent fermés.

Le pays a recensé un nombre record de contaminations au coronavirus samedi lorsque 36.308 cas positifs ont été relevés par l’Institut de santé publique (Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu). Le précédent record avait été enregistré vendredi avec déjà plus de 35.000 infections.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde